Forum rpg sur le Silmarillion de J.R.R. Tolkien
 

Partagez|

Sombres songes [INTRODUCTION]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Noir Ennemi du Monde
Noir Ennemi du Monde
avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 21/09/2017



Feuille de personnage
Affinité magique:
15/15  (15/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Sombres songes [INTRODUCTION] Mar 24 Oct - 6:51






10 jours. Je me surprenais encore à sourire quand les longues coulisses de sang terminaient leur descente vers le sol où leur rouge vif se jetait dans l’ébène du fer chaud de la salle du trône. Comme si j’y assistais encore pour la première fois, le spectacle des petites bulles, derniers soupirs de la vie, était encore aussi excitant, alors que je ne pouvais retirer mes yeux des petites flaques de sang qui bouillonnait. Il y avait visiblement quelque chose de spécial, comme un petit cachet, dans les profondeurs de cette forteresse. Ni les flammes, ni la respiration lente et ardente de mes généraux ne parvenaient à étouffer le bruit des coups de fouets, des éclaboussures de liquides que l’on déversait et des os que l’on traînait dans les étages supérieurs. Un sourire en coin, je me dis que mes talents d’architecte, qui avaient été mis à profit dans la construction de ma demeure, ne rivaliseraient jamais avec la douleur inhérente à la vie, qui, finalement, demandait toujours et encore à être entendue. Pourquoi ériger des murs plus épais si le cri d’un enfant que l’on cueille du ventre de sa mère ligotée ne cherche qu’à résonner à travers ces derniers pour être écouté ?

Dans 10 jours, l’ambiance serait différente et Angband pourrait enfin se mouvoir dans une symphonie d’ongles sals qui graffignent les grillages, de rires demandant une boucherie et de hurlements que seule la chair fraîche calmerait. Les grandes portes s’ouvriraient et moi, dans une longue respiration,  j’entendrais le monde des Valar s’asphyxier et dans mon fort intérieur verrais ce qu’ils chérissent se tordre sur le sol, comme un Elfe que l’on traîne dans la braise, une corde de boyaux et d’entrailles au cou. Et là, finalement, mes créations, mes petits chefs-d’œuvre à moi, seraient libres de corrompre ce monde en faisant de chaque mètre de celui-ci un vulgaire gâchis, un espace que l’on souille de crachats obscènes. Sur mon trône, humble et patient, je me ramènerais à la Raison constamment, alors que tout mon être ne demanderait qu’à être plongé dans l’orage sanglant qui inondait la terre à l’extérieure.

Il ne restait plus que 10 jours avant de déballer mes cadeaux et de faire connaissance avec mes nouveaux jouets. À l’est, des petites créatures barbues, qui se croyaient rois, me suppliaient dans leurs songes de faire d’eux des bêtes de somme, des amas de chair qui transporteraient des cadavres de fournaise en fournaise pour les remplir de leurs frères. Azaghâl et Ernilist, me disait-on ? Un forgeron, Telchar ? Ils apprendraient tous bien vite les secrets de la forge, eux dont les amis testeraient les armes sur leurs membres nus, agenouillés sur une côte, peut-être, dont les côtés affilés leur lacéreraient les jambes. Des Eldar ? Ces créatures maudites que les Valar s’acharnaient à protéger et à pardonner ? Fingon, fils maudit ?! Maedhros, héraut de malheur ?! Finrod, ver pathétique ?! Je me demande qu’est-ce qu’il en sera de leur force, de leur ‘’grandeur’’, quand le bruit de leur colonne qui craque sera le seul son qui émergera de leur misérable existence ! Des Hommes ? Des rôdeurs, des seigneurs venus récemment de l’est ? Qu’est-ce qui poussait Freyr, Akitol et les autres à se jeter directement dans la gueule du loup ? Connaissaient-ils le nom de leur véritable seigneur ? Quelle serait le goût de leur peau alors que mes généraux les ligoteraient devant moi, pendant que  j’écouterais les suggestions de Gothmog, Sauron et Urgak quant au dessert ?

Bien des questions qui me divertissaient, alors que l’attente se faisait de plus en plus insupportable. Il semblerait que la vengeance serait longue et qu’elle nécessitait à présent un moment pour fermenter et éclore.

Le Monde des Valar, béni d’Eru, avait encore 10 jours d’existence misérable à mener…

OUVERTURE DU RP DANS 10 JOURS !!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sombres songes [INTRODUCTION]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Parce que j'ai foiré Nuages des Songes >_
» [PVP] Introduction et sorties
» [Vidéo][Next Gen] Une introduction tout en douceur ...
» Elle hante mes songes, et toi tu me hantes tout court TT [Japan]
» Harry J. Potter | «On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière»

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion: l'Ombre de Morgoth ::  :: Le Beleriand :: Terres du Mal :: Thangorodrim :: Angband-