Forum rpg sur le Silmarillion de J.R.R. Tolkien
 

Partagez|

[RP] L'épée de Thimdin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Grand Forgeron
Grand Forgeron
avatar


Messages : 59
Date d'inscription : 18/09/2017



Feuille de personnage
Affinité magique:
6/15  (6/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: [RP] L'épée de Thimdin Sam 4 Nov - 1:31

L’épée de Thimdin


  Telchar laissait décliner le feu de sa forge progressivement, comme la lumière du soleil devait décliner à l’extérieur. Ça avait été une bonne journée. Des clients agréables et prompts à la dépense, des commandes d’armes en pagaille… Telchar adorait forger les armes, c’était son pêché mignon en tant que forgeron. Il acceptait sans peine de se charger d’une casserole ou d’un bibelot quelconque, mais les armes avaient la meilleur place dans son coeur. Rien ne valait le bruit du marteau tapant un futur marteau, ou la sensation de tenir en ces mains ce qui serait bientôt une redoutable arme connue dans tout le Beleriand pour ses actes triomphants. Et même ses apprentis avaient l’air d’avoir progressé, le premier avait enfin réussi à fondre le métal correctement, le second commençait à maîtriser ses gestes pendant le forgeage... Oui, c’était définitivement une bonne journée. Mais il le savait, le meilleur restait cependant à venir. Il s’engagea dans l’arrière boutique, qui était en fait son bureau. Une pièce aux murs de pierre polie et luisante, recouvert sur le mur du fond par une belle tapisserie dans les tons rouge-jaune montrant une scène de forge naine. La pièce avait en son centre un important bureau en chêne massif, une simple chaise et deux coffres en acier trempé, sans aucun orenement exceptés les gigantesques trous de serrure. Avec un geste démontrant une certaine habitude, Telchar ouvrit le second tiroir de gauche du bureau central et en sortit une bouteille de cognac, importé tout droit de Dor-Lomin, ainsi qu’une chope crasseuse. Il vida le contenu de la première dans la seconde, et transféra immédiatement ce même contenu dans son gosier. Poussant un soupir d’aise, il s’affala sur sa chaise. Désormais et avec la compagnie de sa bouteille, il attendait. Il savait que son client, Thimdin, mettrait du temps à arriver, il avait été prévenu. Aussi s’efforça t-il de ne pas boire tout le cognac immédiatement. Il en profita pour remettre de l’ordre sur ce qui était censé être un bureau mais qui était avant tout un bazar sans nom. Feuilles manuscrites de styles divers éparpillées partout, du simple croquis d’une dague à la déclaration royale sur les activités de la forge. Il y avait aussi sa lentille grossissante, un outil permettant d’observer au mieux les détails d’une création…

  Finalement, Thimdin arriva quand il resta à Telchar le quart de sa bouteille. Finissant en hâte sa chope, il s’empressa d’aller ouvrir à son client qui insistait sur la clochette d’entrée. C’était un outil révolutionnaire, du moins pour la ville de Nogrod : une cloche et son carillon duquel tombe une corde, permettant de faire sonner la cloche et d’annoncer son arrivée. Telchar avait lui-même réalisé celle de son atelier, avec son talent habituel, et elle résonnait particulièrement bien grâce à sa pureté. Les foyers de forge étaient certes en extérieur, si l’on peut parler ainsi dans une ville souterraine, mais la boutique, la salle de stockage des articles et l’arrière boutique étaient eux des bâtiments en pierre, taillés à même la roche, se fondant à la paroi derrière eux.La forge était collé à la droite de la boutique. C’était un quartier essentiellement commerçant et personne ne se plaignait des bruits et odeurs de la forge en journée. Il invita donc Thimdin dans son bureau, rangé pour une fois, l’installa et lui proposa à boire. Thimdin déclina la proposition, puis demanda, d’un ton anxieux mais plein de respect :

- La commande a-t-elle été réalisé, Grand Forgeron Telchar ?

  Thimdin était un seigneur nain de seconde importance, mais il appartenait quand même à la cour de Nogrod, ce qui lui autorisait à parler à Telchar sur un pied d’égalité , lui-même étant présent auprès du Roi Ernilist.

- Bien entendu ! Je réalise toujours mes commandes, seigneur Thimdin ! Elle se trouve actuellement dans ce coffre ci.

  Il désigna le coffre en acier trempé derrière lui. . Telchar l’ouvrit avec la lourde clef qu’il portait en pendentif depuis ce matin, dévoilant un nouveau coffre, plus petit, et prenant la forme et la taille d’une épée.

-Vous noterez l’importance avec laquelle j’ai protégé votre commande durant ces dernières semaines, souligna Telchar

-Mais bien sur, c’est très bien !

  Le posant sur le bureau sous les regards attentifs de Thimdin, il fit jouer les deux loquets avec un petit bruit métallique, souleva le couvercle d’acier lisse et sans inscriptions, pour révéler une épée. Elle était posée sur de la soie rouge. A côté, tout aussi bien présenté se trouvait son fourreau. L’épée était elle aussi en acier.

-C’est bien une épée d’apparat comme je l’ai demandé ?

-C’est bien une épée d’apparat comme vous l’aviez demandé.

-Je peux ?

-Bien sûr !

  Thimdin se saisit de l’épée, et aussi du fourreau posée à côté. Le fourreau imitait la couleur dorée, Thimdin étant trop pauvre pour mettre du vrai or sur son arme. C’était du cuir que l’on avait teint. Pas par Telchar, cela n’était pas du ressort d’un forgeron, mais d’un des teinturiers du quartier. Cependant c’était une excellente imitation d’or, il brillait à la lumière tel le précieux métal. Sur tout ce jaune un fil vert était cousu, partant du bas et remontant jusque en haut, en ondulant et créant des vagues tel un serpent, sans la tête. Les motifs d’entrelacs et de runes disposées au niveau de la garde n’avait aucun effet magique pour les mêmes raisons, mais rendait le tout mystique et important, un fourreau digne d’une épée de légende qui aurait vaincu mille dragons. L’épée en elle-même était chargée de décorations. La poignée était métallique, un réel sacrilège sur le champ de bataille, puisque cela aggravait les vibrations et la prise en mains, mais un atout pour une arme d’apparat qui brillait alors encore plus. Taillée droite, elle était ornée d’autres signes runiques inactifs, représentant l’honneur et le courage. La garde était faite tel une garde classique, une extension de chaque côté de la lame, chaque côté représentant cependant un serpent ondulant et finissant par ouvrir la gueule. Le détail des crochets étaient visibles, on pouvait les sentir dur sous le doigt. Enfin, la lame était elle non-droite, l’épée étant plus fine au centre que sur le bas ou le haut, créant encore une fois un effet de vague ou d’ondulations. Au cœur de l’épée l’acier prenait une teinte vert foncé , tel le cuir d’un serpent. La délimitation avec le tranchant gris terne était net et sans bavure. Au final l’épée ressemblait fortement à un reptile, par sa couleur et son effet d’ondulation et de mouvement.

-Exactement comme je l’avais demandé ! s’extasia Thimdin.

-Évidemment ! s’offusqua Telchar. Et comment comptez vous l’appeler ? Une arme comme celle là se doit de porter un nom !

-Hmmm… je n’y avais pas pensé… En fait, je n’en ai aucune idée ! Peut être Serpent, comme l’animal qu’elle imite ?

-C’est certainement un bon nom, aquiesca  Telchar en essayant de dissimuler sa grimace. Après tout, c’est votre  arme désormais, appelez là comme bon vous chante !

  Thimdin continua de reluquer sa future arme pendant encore quelques minutes, la remettant dans son fourreau, la dégainant, jugeant les détails, les finitions, faisant des moulinets, des attaques de taille et d’estoc à des ennemis imaginaires. Puis, la rengainant pour de bon, il demanda :

-Parfait ! Combien vous dois-je, Grand Forgeron Telchar ?

  Ils finirent par fixer un prix après d’infinis débats, comme seuls les Nains sont capables d’avoir à propos d’argent. Thimdin prit le fourreau et l’épée avec dévotion, le passa à sa ceinture, déclara une nouvelle fois la bonne soirée à Telchar et s’en fut dans la nuit, content de sa nouvelle acquisition et paradant fièrement. Telchar l’observa partir, puis retourna dans son arrière boutique après avoir recompté l’argent et l’avoir rangé dans le coffre. Puis il se servit une nouvelle rasade de cognac. Il y avait pas à dire, c’était vraiment une bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[RP] L'épée de Thimdin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion: l'Ombre de Morgoth ::  :: Le Beleriand :: Territoires Nains :: Nogrod-