Forum rpg sur le Silmarillion de J.R.R. Tolkien
 

Partagez|

Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Forgeronne
Forgeronne
avatar


Messages : 1
Date d'inscription : 04/11/2017



Feuille de personnage
Affinité magique:
3/15  (3/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée) Sam 4 Nov - 16:01



Nom : karellia
Âge : 61 ans
Race : Nain
Langue(s) parlée(s): Le khuzdûl, Le Sindarin
Localisation : Belegost
Lieu de naissance : Khazad-dûm
Titre ou surnom : Sans-Barbe
Rang : Forgeronne
Allégeance : Belegost  



Mon âge : 19 ans
Je fais du Rp depuis : un peu moins de 4 mois
Autre chose :
J'ai besoin d'un tuteur : Oui x)
J'ai lu les règles : oui


Caractère et physique


Karellia est une jeune naine au physique particulier pour son peuple. Ce n’est pas le fait qu’elle mesure un mètre quarante-six et sa longue chevelure rousse flamboyante tressée qui lui arrive jusqu’au bas de son dos. De même pour ses yeux en amande qui sont d’un bleu très clair et qui lui donnent un regard perçant. Ainsi que son large nez et ses longues lèvres qui lui font une bouche en cœur. Ce qui cloche, c’est qu’elle n’a pas de barbe et qu’elle est plus féminine que les autres demoiselles naines à cause des traits plus doux de son visage et de ses formes plus prononcées, comme sa poitrine. Malgré ses caractéristiques étranges, elle se déplace de manière droite et fière, comme pour mettre au défi à ceux qui l’entourent de lui faire une réflexion ou de l’insulter.

Lorsqu’elle voyage, elle porte une robe prévue à cet effet avec par-dessus une cape ainsi qu’un pantalon couvert par des protections et de grosses bottes en cuir adapté aux longues marches. Quand elle travaille à laforge, elle porte simplement une chemise et un pantalon de cuir ainsi que des bottes pour couvrir sa peau et la protéger des étincelles et des éclats de métaux. Elle porte quelques bijoux qu’elle a fabriqués elle-même, un collier en or noir serti de diamants normaux et d’une bague assortie à sa main droite. La hache à doubles tranchant qu’elle porte dans son dos et la dague qu’elle a à sa taille sont aussi de sa conception.

Karellia est une jeune naine têtue, déterminée et malicieuse. Particulièrement audacieuse et franche, elle dit ce qu'elle pense même si cela peut vexer son interlocuteur. Elle ne réfléchit pas quand elle prend des risques et le fait parfois sans même s'en rendre compte. Elle peut se montrer bagarreuse si on la provoque ou l'insulte. Elle est aussi jalouse que possessive vis-à-vis de ses amis, elle n'aime pas que des inconnus s'approchent et se mettant à côtoyer ceux-ci, elle aime avoir leur attention. Dans un sens, cela montre qu'elle tient beaucoup à ses amis, elle les aidera autant qu'elle le peut et ne les trahira jamais. Elle possède un humour noir, sarcastique et taquin qui s'est forgé au fur et à mesure de ses aventures. Elle pratique sans états d'âme le péché de la gourmandise, elle adore la viande, la bière et l’hydromel, quant aux légumes, elle ne les déteste pas et en mange pour être en bonne santé.

Elle aime être indépendante et se débrouiller toute seule et elle accepte mal de recevoir de l’aide. Ce qui est à ses yeux une atteinte à sa fierté. Elle ne supporte pas lorsqu’on tourne autour du pot et déteste les lèches cul. Elle est aussi créative et originale, passant beaucoup de temps à dessiner, des croquis de bijoux, d’armes et d’armures à la lueur du feu le soir. Pour ensuite les forger quand l’occasion se présente. Les dessins de la jeune forgeronne finissent dans un carnet dont elle prend grand soin car elle y tient beaucoup. Elle aime beaucoup voyager et apprendre de nouvelle chose des gens et des peuples qu’elle rencontre. Ce qui montre qu’elle être aussi ouverte et tolérante envers les autres races ainsi que leurs croyances car elle sait ce ça fait d’être repoussé pour ses différences.


Histoire


Karellia est née dans les cavernes naines qui se trouvaient sous Barazinbar, le plus haut sommet des Monts Brumeux. Elle est issue d’une lignée de forgerons et d’orfèvres, certains connus pour leurs œuvres et d’autres non. Son père faisait partie de la caste des forgerons les plus célèbres parmi ses aïeux et sa mère était comme toutes les femmes naines, barbue et cloitrée dans leur demeure de pierre. Karellia a eu une enfance normale, sauf qu’au lieu de rester à travailler à la cuisine et à s’occuper des chambrées, elle filait sans cesse à la forge de son père car elle était nettement plus intéressée par les immenses fourneaux flamboyant, les grandes pinces et les lourdes enclumes plutôt que par les draps, les napperons et le crochet. À force d’insister et de faire tourner en bourrique sa pauvre mère à cause de ses incessantes fuites, son père accepta finalement d’enseigner à Karellia son métier et ceux de ses ancêtres. Son père pensait sans doute que ce métier éprouvant allait vite lasser sa jeune fille mais cette dernière n’abandonna pas et se montra une élève aussi assidue que motiver.

C’est ainsi que se déroula son enfance jusqu’à son adolescence, sans souci particulier. Les problèmes commencèrent lorsque les autres naines commencèrent à avoir de la barbe mais à la place, Karellia vit sa poitrine et ses hanches s’arrondirent davantage que celle de ses amies et pas un seul poil de barbe ne poussa sur son menton. Dans un premier temps, personne ne s’en inquiéta, tout le monde s’était dit que cela arriverait un peu plus tard. Des murmures commencèrent à s’élever lors de son passage et plus le temps passa, plus ils étaient nombreux, de même que des nains qu’elle côtoyait tous les jours se mirent à l’éviter. Ces murmures devinrent des réflexions à voix haute pour devenir ensuite de la moquerie et des insultes. Elle vécut ainsi durant des années avec comme seul réconfort ses parents qui l’acceptaient malgré sa différence. Tous les jours elle dut supporter le fait que ses camarades l’évitaient, les moqueries de ses amies qui montraient de manière ostensible les bijoux qui ornaient leurs barbes, … Petit à petit, ces mauvais traitements firent grandir en Karellia la colère et la rancune. Ces deux sentiments débordèrent un jour, lorsqu’un mineur se moqua d’elle en disant qu’elle devait être la bâtarde d’un humain qui avait couché avec sa mère.

Karellia céda et entra dans une colère noire. Elle agressa le nain jusqu’à le laisser inconscient sur le sol, le visage en sang et ceux qui tentèrent de s’interposer reçurent eux aussi des coups. Finalement, la garde intervint et embarqua la naine pour la jeter aux cachots. Elle y resta plusieurs jours et quand on la sortit, on lui apprit qu’elle était bannie. Les gardes l’accompagnèrent jusque chez elle, où elle trouva la demeure vide mais aussi propre et rangée que d’habitude. Soit ses parents refusaient de la voir et de lui dire adieu soit-on leur avait interdit. Elle trouva tout de même un grand sac avec des provisions sur la table en pierre où ils soupaient tous ensemble. Elle récupéra quelques vêtements, babioles et l’or qu’elle possédait pour les mettre dans le sac. On la conduit à la forge de son père où elle récupéra plusieurs de ses créations, quelques bijoux, une hache à double tranchant et une dague. Elle aurait pu en emporter davantage mais elle ignorait combien de temps elle allait devoir voyager avant de tomber sur un village par conséquent elle préféra ne pas s’encombrer.

Une fois qu’elle eut récupéré ses affaires, elle fut immédiatement conduite hors de la cité avec l’ordre de ne plus jamais y revenir. Elle tourna le dos à la cité tout en essayant de contenir la colère qui bouillait en elle ainsi que la tristesse d’être séparé de ses parents. Sans carte et boussole, elle décida de prendre la direction opposée au lever du soleil. Elle marcha des jours et des nuits. Dormait à même le sol près du feu qu’elle allumait. Par chance, il fallut à Karellia moins d’une semaine pour arriver à un petit village humain. Le premier signe de vie qu’elle remarqua fut les grandes barricades faites en troncs d’arbre qui entouraient les habitations. Elle rentra dans le village par deux grandes portes en bois au milieu du rempart. En rentrant elle découvrit des habitions en bois et en chaume mais aussi des femmes en train d’étendre leurs linges. Les quelques dames qui l’aperçurent ne parurent pas effrayées, Karellia les salua et continua jusqu’à la place du village.

En approchant du centre des habitations, elle entendit le son familier d’un marteau frappant une pièce de métal sur une enclume. Elle se dirigea donc vers la forge et y trouva un grand gaillard y travaillant. Elle le salua et celui-ci lui répondit par un hochement de tête. Elle lui demanda où elle pouvait se fournir en provision et le forgeron lui répondit dans un dialecte plutôt haché qu’il fallait attendre que les hommes reviennent des champs et négociés avec eux. Les nains commerçaient  très souvent avec les humains de cette région, elle connaissait suffisamment leur parler pour pouvoir communiquer. Elle le remercia et resta un moment à le regarder travailler. Le bougre travaillait du métal de pauvre qualité et son équipement ainsi que son fourneau n’était en rien comparable à ceux des nains. Elle lui proposa son aide en échange de provisions. Ce dernier accepta et Karellia forgea quelques outils pour travailler la terre et de quoi ferrer des chevaux.

Bien évidemment, ces outils étaient de meilleures qualités que ceux fabriqué par l’humain mais elle ne lui expliqua pas comment obtenir ce résultat. elle garda le secret le savoir-faire nain qu’on lui avait enseigné. Elle en profita pour faire connaissance avec le forgeron et elle resta à travailler avec lui jusqu’au coucher du soleil. Les autres hommes revinrent des champs et le forgeron tint sa promesse en lui achetant de quoi poursuivre son voyage et lui proposa de passer la nuit chez lui. Elle accepta et passa une nuit plus confortable que les précédentes. Elle se renseigna le lendemain matin et elle apprit où se trouvaient à peu de chose près les villages environnants. Elle voyagea entre les différents villages d’homme où elle forgeait en échange de ce qu’il lui fallait pour voyager ou de richesse. Elle entendit parler de la guerre qui avait lieu dans le nord-ouest. Elle en entendait parler depuis toute petite et de cette lutte contre Angband grâce aux échanges commerciaux entre les cités naines mais elle ne s’était pas senti concerner par cette guerre. Si ce n’est que l’or qu’elle lui rapportait.

Elle voyagea et travailla pour les hommes qui vivaient pendant plusieurs années entre les Monts Brumeux et celles des Ered Luin. Elle perfectionna ses techniques de forgeage grâce à l’expérience acquise et accumula quelques richesses dont elle se servit pour s’acheter un poney. Elle continua de voyager mais la curiosité de voir les royaumes de l’ouest lui prit à force d’entendre parler d’eux, que ce soit à cause de leurs merveilles ou à cause de la guerre qui s'y déroulait. Elle hésita à passer par Nogrod et Belegost mais elle ne connaissait pas d’autres chemins qui lui auraient permis de franchir les Ered Luin. Elle prit donc la direction des cités jumelles mais la route fut difficile car elle est due braver de fortes pluies accompagnées par des vents tout aussi violent. En arrivant aux pieds des montagnes, Elle trouva une cité humaine, un regroupement d’humains beaucoup plus important que ceux qu’elle avait vus jusqu’à ce moment et aussi plus développé car la ville était protégée par des murailles en pierre. Elle rentra dans la cité par un portail aménager qui était fermé par une herse et de grandes portes en bois bardées de fer.

Lorsqu’elle aperçut les premières maisons, elle se rendit compte que toute la cité était bâtie majoritairement en pierre, il y avait même un système d’égouts. Elle trouva une auberge le long de l’allée principale qui menait vers une grande place. Elle prit une chambre et un repas chaud qui lui firent beaucoup de bien après avoir affronté les éléments déchainés. Elle discuta avec l’aubergiste et apprit que la cité vivait du commerce avec les nains avec lesquels ils échangeaient de la nourriture contre leur aide pour bâtir la ville. Des équipements forgés de meilleur facture que ceux qu’ils fabriqueraient eux-mêmes, … Le tenancier la questionna aussi car il était intrigué. En effet, il n’avait jamais vu de femme naine auparavant. Karellia lui répondit qu’en général les naines quittent très rarement la cité mais elle ne lui dit pas qu’elle était différente et bannie. Elle apprit, en conversant, l'endroit où les humains rentraient par la cité pour commercer avec les nains.

Le lendemain, elle se trouva devant les immenses portes de pierres du royaume nain nommée Nogrod. Elle n’était pas venue seule car une caravane marchande humaine avait faite le chemin pour échanger leurs produits. Lorsqu’elle vit les portes s’ouvrir, cela lui fit repenser à sa cité d’origine, ce qui fit monter en elle une certaine appréhension. Mais elle prit son courage à deux mains et franchit les portes avec une démarche droite et fière. Elle salua les nains qui se trouvaient derrière l’entrée en la franchissant mais ceux-ci la dévisagèrent, elle passa outre et continua son chemin. La galerie se terminait par une grande place ronde ou d’autres chemins partaient dans d’autres directions. La galerie était bordée, de chaque côté, de toutes sortes d’échoppes dont quelques auberges. Karellia en profita pour se balader et admirer les produits proposés. Comparé à la Moria qui avait en majorité du mithril, Nogrod semblait posséder davantage d’or et de joyaux au vu de ce qui y était proposé. Elle en profita pour discuter avec différents marchands, forgerons, orfèvres, … Et acheter ce dont elle avait besoin comme de nouveaux habits. Durant ces emplettes, elle ne prêta pas attention à l’expression surprise des nains devant une de leurs femmes au physique aussi atypique et aventurier.

Elle voyagea sous la montagne jusqu’à arriver dans la cité de Belegost, jumelle à Nogrod. Elle s’y attarda plusieurs jours, réfléchissant à la suite de son périple tout en visitant. Mais lors de sa visite, un évènement chamboula ses projets. Elle se promenait dans la partie haute de la cité, c’était à ce niveau que se trouvaient les nains plus importants du royaume, qu’ils soient artisans ou lettrés … Elle était en train de discuter avec un orfèvre au sujet des bijoux qu’elle avait ramenés et gardés depuis la Moria, quand un nain richement vêtu arriva dans la galerie. Tous les nains le saluèrent sur son passage et il le leur rendit. Il s’arrêtait régulièrement pour observer les boutiques des artisans, visiblement en train de chercher quelque chose à sa convenance. Karellia questionna l’orfèvre au sujet du nain riche et connut, elle obtint comme réponse que c’était Azaghâl, le seigneur de Belegost. Au même moment, le seigneur de la cité rentra dans la boutique et Karellia et l’orfèvre saluèrent respectueusement le nain. Ce dernier les salua et se mit à faire le tour de la boutique pour observer les différents bijoux exposés.

Il finit par s’approcher du comptoir où était posé dessus les créations de Karellia, c’est-à-dire quelques bagues, colliers et décorations pour barbes. Il s’intéressa à ces dernières et les examina avec attention. Il finit par se tourner vers l’artisan pour lui demander si c’est lui qui les avait fabriqués mais c’est Karellia qui lui répondit à la place. Déclarant que c’était elle qui avait créé les pièces qui suscitaient son intérêt. S’ensuivit une conversation où le seigneur questionna la jeune naine sur ses origines et ses capacités. Elle lui répondit en mettant de côté son bannissement dans son récit. Après un bon moment à discuter, le seigneur expliqua la raison de sa venue, dans six jours, c’était l’anniversaire de son fils et il lui cherchait un cadeau. il l’aurait bien forgé lui-même mais avec la guerre qui avait lieu au nord, il devait gérer tout un tas de choses ce qui ne lui laissait pas le temps de s’atteler à sa forge. Il passa commande auprès de Karellia d’un cadeau pour son fils. Cette dernière demanda ce que le seigneur désirait plus précisément mais celui-ci demandait quelque chose de beau et de riche. Karellia lui signala qu’elle n’avait ni forge, ni outils, ni matière première mais le seigneur lui répondit qu’il lui fournira ce dont elle avait besoin.

Karellia le questionna davantage sur son fils, ses métaux et pierres précieuses favorites, le symbole de leur clan, la taille et autres dimensions que mesurait le fiston, … Ils conversèrent ainsi un moment pour se quitter sur une poignée de main. Un garde accompagna la jeune naine jusqu'à une forge inutilisée mais qui contenait tous les outils nécessaires pour la forge, l’orfèvrerie et la joaillerie. Elle demanda au garde si c’était possible qu’on lui apporte des combustibles et autres ressources essentielles au fonctionnement de la forge. Ensuite, elle s’installa à un plan de travail et sortit son précieux carnet qui contenait ses croquis et idées avec de quoi dessiner. Elle fit plusieurs dessins et essais sur papier. Elle resta sur cette étape un peu plus d'un jour et demi. Finalement, elle trouva une idée qui lui plut et qu’elle peaufina avant de la mettre en pratique. Le seigneur lui avait laissé un homme pour lui apporter ce dont elle avait besoin et la guider si nécessaire.

Elle demanda qu’on lui apporte de l’or et d’autres métaux ainsi que des pierres précieuses de certaines sortes bien précises. Elle mit la forge en route et en attendant qu’elle atteigne la bonne température, elle examina les joyaux qu’on lui avait apportés. Elle fit le tri entre ceux qu’elle allait garder tel quel, travailler ou qu’elle n’utiliserait pas. Lorsqu’elle finit de trier et de mettre au point les pierres précieuses, elle se tourna vers l’or. Elle le fit fondre et le purifia jusqu’à obtenir de l’or pur qu’elle retravailla avec les autres métaux et ainsi de créer l'alliage qui lui permettrait d’obtenir de l’or gris. Qu’elle traita ensuite pour changer sa couleur en noir. Ensuite elle se mit à le modeler pour obtenir une armure complète. Elle créa un torse avec des épaulières, des brassards, des gantelets, des genouillères, des jambières, des solerets des cuissots et un casque. Le tout était d’un noir de jais aux reflets métalliques. Elle décora le torse avec des rubis qu’elle agença pour qu’il forme deux dragons au niveau de la poitrine et des flammes sur les épaulières et brassards. Elle avait entendu parler de ces immenses lézards ailés par des récit de la guerre en Beleriand grâce aux échanges commerciaux entre la Moria et les autres cités naines. Elle avait même vu différentes œuvres venue de l'ouest représentant ces gigantesque monstres cracheurs de feu. Elle avait forgé le casque de manière qu’au niveau du front, on puisse voir l’emblème de son clan, deux marteaux d’argent croisé surmonté de sept diamants. Pour finir, elle s’attela à créer une hache à double tranchant assorti à l’armure. Elle signa son travail en rune naine à l’intérieur du casque et de l’armure pour que quelqu'un d'autre ne puisse pas s’approprier son travail.

Ce fut un travail long et minutieux qui lui prit le reste du temps qui lui avait été donné. Mais elle fut très fière du résultat. Elle se rendit chez le seigneur à l’heure qu’il lui avait indiqué avec l’armure dans un coffre adapté. Lorsqu’elle entra dans les appartements d’Azaghâl, elle le trouva en compagnie de son fils en train de discuter tandis qu’on dressait une longue table. Azaghâl annonça à son fils que son cadeau était arrivé et pria la jeune naine de le déballer. Elle ouvrit le coffre sous les yeux impatients des deux nains. Le seigneur sourit et félicita Karellia et son fils fit de même. Pour la remercier, Azaghâl l’invita à partager leur repas. Karellia accepta ce geste de gratitude et passa à table avec eux. Elle mangea et bu de toute sa soûle mais passa un moment de franche camaraderie naine, chose qu’elle n’avait plus connue depuis longtemps. À la fin du repas organisé pour le fils du seigneur, celui-ci proposa à la naine de rester à Belegost et qu’il lui laissait la forge qu’elle avait utilisée pour réellement la remercier. Karellia hésita longuement, elle était partagée entre reprendre est voyagée pour tenter d’aller chez les elfes ou de rester ici pour se perfectionner. Finalement, elle accepta l’offre du seigneur nain en se disant qu’elle pourrait toujours rencontrer les premiers nés plus tard.

Voilà comment Karellia se trouva à vivre à Belegost jusqu’à maintenant, dans une petite demeure de pierre comportant une chambre, une salle à manger et un bureau. Le tout non loin de la forge que lui avait donnée Azaghâl. Elle s’était perfectionnée auprès d’autres artisans en échangeant conseils et astuces contre les leurs. Elle vit plutôt bien grâce à son travail mais même si elle était acceptée et tolérée. Il restait certains nains pour lui chercher querelle mais ayant retenu la leçon de la dernière fois, elle casserait la tête des abrutis quand elle serait sûre que la garde n’interviendrait pas.


©Finrod pour le Seigneur des Silmarils: l'Ombre de Morgoth



Dernière édition par Karellia le Mar 7 Nov - 21:07, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de la Marche - Le Grand
Roi de la Marche - Le Grand
avatar


Messages : 429
Date d'inscription : 10/05/2017
Localisation : Himring



Feuille de personnage
Affinité magique:
9/15  (9/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée) Dim 5 Nov - 22:27

Hey petite !


Je pense que on t'a déjà bien accueillie sur Discord, mais je passe tout de même te souhaiter bonne chance pour ta présentation.

Voilà un départ prometteur, en tout cas !


Bonne continuation bounce

N'hésite pas pour les questions ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Premier Lieutenant de Morgoth - Seigneur de Tol-in-Gaurhoth
Premier Lieutenant de Morgoth - Seigneur de Tol-in-Gaurhoth
avatar


Messages : 145
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 28
Localisation : Tol-in-Gauroth



Feuille de personnage
Affinité magique:
14/15  (14/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée) Lun 6 Nov - 12:13

Bienvenue :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de Belegost
Roi de Belegost
avatar


Messages : 118
Date d'inscription : 14/09/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
8/15  (8/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée) Mar 7 Nov - 17:52

Bienvenue, même si au final on as déjà discuter pas mal.

Donc, avant qu'on pose la question : Oui, j'ai donné mon entier accord pour tout les élèments se passant à Belegost et concernant mon personnage. Que voulez-vous, je suis une sorte de rock-star chez les nains, j'apparais dans tout les récits. =P

Sinon, je vais me permettre de signaler deux choses :

Tout d'abord, au moment du jeu, les nains sont un peuple très jeune. Cela ne fait que 500 ans maximum qu'ils sont définitivement éveiller et marche en terre du milieu. Quand tu parle d'une "longue lignée de forgeron", au regard de la longévité des nains et de leur faible reproduction, il ne peut pas y avoir énormément de générations avant ton personnage. Même en partant du principe qu'ils ont tous eu des enfants très jeune, je vois mal comment elle pourrait avoir plus de 3 ou 4 prédécesseurs.

Ensuite, je doute qu'un roi nain se balade avec en permanence deux gardes derrière lui dans sa propre cité. Le peuple nain est opiniatre, mais aussi droit et loyal. Je ne pense pas qu'un roi nain craigne pour sa vie auprès de ses propres congénères. Tel que je le conçois, si mon perso se promene dans ses propres murs, il le fait soit avec des amis, soit seul, pas flanquer de garde du corps. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince du Thargelion
Prince du Thargelion
avatar


Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
2/15  (2/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée) Mar 7 Nov - 18:19

Bonne correction et courage pour la validation XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Prince Savant - Roi de Nogrod
Le Prince Savant - Roi de Nogrod
avatar


Messages : 154
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 19
Localisation : Nogrod



Feuille de personnage
Affinité magique:
8/15  (8/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée) Mar 7 Nov - 20:03

Histoire assez atypique mettant en scène des choses à propos des nains que l'on ne connait pas, comme leur système juridique.

Bon, il y a quelques fautes d'orthographe et de syntaxe, mais comment pourrais-je être à cheval là-dessus alors que moi-même je ne suis pas sans faille Wink

En revanche, bien que je ne sois pas l'expert reconnu du lore, deux incohérences m'ont sauté aux yeux :

-les hommes d'Eriador ne peuvent pas parler le sindarin car ils n'ont jamais connu les elfes du Beleriand ou bien ceux restés à l'Est des Monts Brumeux. ils parlent un langage qui leur est propre, avec des variations selon les villages et les distances entre eux. Rien ne t'empêche d'apprendre à parler ces patois, vu la facilité qu'on les nains pour apprendre les autres langues.

-comment ton personnage peut-il donner une forme de dragon sur l'armure du prince alors qu'il n'en a jamais vu et que les nains qui ont eu cette chance (ou ce malheur) se comptent sur les doigts de la main ? Une simple précision de l'obtention de l'information serait intéressante. Ce n'est pas grand chose, mais le diable se cache dans les détails.

Sinon, c'est une histoire intéressante mettant un personnage que peu de joueurs ont dû jouer, si ce n'est aucun. Après ces petits changements, je repasserai pour valider Wink

_________________
"I am a dwarf and I'm digging a hole !" :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Prince Savant - Roi de Nogrod
Le Prince Savant - Roi de Nogrod
avatar


Messages : 154
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 19
Localisation : Nogrod



Feuille de personnage
Affinité magique:
8/15  (8/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée) Mar 7 Nov - 21:40

Et bien je valide cette fiche !

_________________
"I am a dwarf and I'm digging a hole !" :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Enclûme - Garde Royale
L'Enclûme - Garde Royale
avatar


Messages : 11
Date d'inscription : 28/10/2017



Feuille de personnage
Affinité magique:
3/15  (3/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée) Mer 8 Nov - 18:40

Bienvenue Karellia ! Tu risque de beaucoup plaire à Kimril ! :-D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée)

Revenir en haut Aller en bas

Karellia, une naine particulière (Finit et corrigée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hola 8D (Finit, revus et corrigé à multiples reprises~)
» Liste d'armée naine..
» armée naine en 1000 pts
» liste d'armée naine de 1500 points
» armé naine 500pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion: l'Ombre de Morgoth ::  :: Les Présentations :: Les personnages validés-