Forum rpg sur le Silmarillion de J.R.R. Tolkien
 

Partagez|

[Construction] La caserne d'Azgâr-Dûm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Roi de Belegost
Roi de Belegost
avatar


Messages : 118
Date d'inscription : 14/09/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
8/15  (8/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: [Construction] La caserne d'Azgâr-Dûm Ven 10 Nov - 18:58

« Felak, Khazad ! Felak ! » Lança-t-il d’une voix puissante et pleine d’assurance, pendant qu’il signait de sa belle écriture runique le document qu’on tenait pour lui.

Car si le fonctionnement de la société naine était très peu connu du monde, il s’agissait d’un peuple lettré qui possédait de vastes archives administratives et chaque grand décision du roi était retranscrite sur parchemin avant d’être signé par lui et cacheter par son sceau. Hors c’était bien une grande décision qui avait été prise en ce jour.

Et alors qu’Azaghâl lancer, dans la langue de son peuple, l’ordre de donné les premiers coups de pioche, il pouvait déjà imaginer le résultat. Bien que Belegost fut une cité très ouverte aux étrangers en comparaison de sa ville-sœur de Nogrod, la majorité des lieux était formellement interdis à quiconque n’était pas un nain. Notamment pour préserver le secret des vastes salles et défenses qui permettrait au peuple Torse Large de survivre en cas de siège ou d’invasion.
C’était justement dans l’une de ces parties interdites que le peuple de Gabilgathol venait de lancer son nouveau chantier. Elle se trouvait dans les niveaux les plus bas de Belegost, loin sous la montagne. Et déjà les dizaines de nains avaient créé une large alcôve qui deviendrait rapidement un tunnel d’accès. Azaghâl avait lui-même dessiné les plans de la future grande caserne de Gabilgathol. La ville disposée jusque-là de nombreux corps de garde mais rien d’une taille suffisante pour accueillir en même temps de vastes contingents de nains. Hors le roi avait récemment décidé d’une augmentation d’effectif pour l’armée permanente. Et il désirait aussi que la ville dispose d’une structure suffisante pour entrainer quiconque le voudrait au maniement des armes.

Après tout, n’était-il pas le roi de la Grande Forteresse ? Il était décidé à rassemblée et entrainée la plus puissante force de nain du Beleriand. Depuis dix ans, les souvenirs de la bataille de la Flamme Subite le hanté. Il refusait que son peuple subisse une défaite aussi cuisante.
Voilà pourquoi il venait lancer la construction d’Azgâr-Dûm. Il avait choisis de nommé ainsi ce nouveau quartier de la ville. Cela se traduisait par « La demeure de la bataille », un nom plein de sens pour le plus grand centre militaire nanesque de tout le Beleriand.

Le tunnel en cours de perçage serait équiper à chaque extrémité d’une puissante porte de pierre renforcée d’acier qui, comme souvent avec les nains, serait invisible une fois fermée.  De l’autre côté du passage, il y aurait le hall principal d’Azgâr-Dûm. Une salle immense dont le plafond serait soutenue par de nombreux piliers taillé à même la roche et sculpter de relief remémorant l’épopée guerrière des nains. Cette épopée était courte pour l’instant et nombre des piliers seraient donc vierge, en attendant que les naugrims viennent y gravé les nouveaux chapitres de leur histoire.

Avec la place fournie par ce hall, les nains auraient la possibilité de s’entrainer au déplacement en formation et à la manœuvre groupé. En vérité, ils pourraient même se rassembler en compagnie distincte pour s’entrainer à guerroyer les uns contre les autres. Plus important encore, cela leur permettrait de prendre leurs repas tous ensembles, créant ainsi un esprit fraternel qui était des plus importants au cœur de la bataille.

Une fois qu’il serait terminé, d’autres salles seraient ensuite percées sur trois de ses flancs. Des vivres seraient stocker directement sur place et des dortoirs seraient aménager, en plus d’armurerie ou la majorité des armes de la ville iraient dormir. Il y aurait également de quoi les affutés et de petite forges suffisante pour des réparations sommaires. Car il s’agissait là du second rôle d’Azgâr-Dûm : si le reste de la ville venait à tomber, alors les survivants viendraient se réfugier ici, dans ce véritable bastion accessible seulement d’un tunnel trop étroit pour qu’un troll ou quoi que ce soit de plus gros puissent s’y glisser.  Dans le cas où les accès à Nogrod étaient rompus, l’endroit servirait de refuge et de dernière ligne de défense en attendant de l’aide.
Contrairement au reste de la ville et en dehors des fresques, la décoration serait assez sommaire dans un premier temps. Il y aurait bien des statues à l’effigie des grands Khuzd de l’histoire mais dans l’ensemble, les lieux seraient avant tout fonctionnels.

Alors qu’il observait les compagnies de mineurs taillé le passage dans le roc, en profitant pour récolter minerais et pierres précieuses lorsqu’ils en trouvaient, Glorim, Azaghâl III de son titre, murmura pour lui-même.

« Vois, père. J’achèverais ton œuvre. Gabilgathol ne tombera pas. Puisse tu m'entendre depuis les cavernes de Mandos et être fier de moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Construction] La caserne d'Azgâr-Dûm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Flou de Preval irrite le Bresil pour la construction d'une centrale éléctrique
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Le droit de construction et de réparation interdit !
» Petition pour la construction de minas tirith
» BIENVENUE À LA CASERNE DE L'ARMÉE DE SAVOIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion: l'Ombre de Morgoth ::  :: Le Beleriand :: Territoires Nains :: Belegost-