Forum rpg sur le Silmarillion de J.R.R. Tolkien
 

Partagez|

Les traces du Savoir [EVENT PERSONNEL DE TELCHAR]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Le Prince Savant - Roi de Nogrod
Le Prince Savant - Roi de Nogrod
avatar


Messages : 156
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 19
Localisation : Nogrod



Feuille de personnage
Affinité magique:
8/15  (8/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Les traces du Savoir [EVENT PERSONNEL DE TELCHAR] Dim 26 Nov - 23:26


Nogrod, fine fleur de l'art nain en Beleriand. Joyaux et bijoux, taillés, forgés dans l'expression la plus pure du génie naugrim. Nombreux étaient ceux à pratiquer cette matière des matières, du plus humble artisan travaillant le fer, ou l'acier, aux plus grands artistes qui exploitaient tout le potentiel de l'argent, de l'or et pour les meilleurs, du mithril. Parmi eux, un seul était reconnu comme le meilleur, et celui-ci se nommait Telchar. Grand Forgeron de Nogrod, il était le premier serviteur de la couronne dans son domaine. Le roi en appelait toujours à lui pour les sujets concernant cet aspect de la vie des nains, qui n'était pas des moindres. Réputé comme le meilleur forgeron nain depuis leur éveil, on disait de lui qu'il réalisait les lus belles œuvres d'Ered Luin, mais aussi de toutes les autres chaînes de montagne.

Cependant, même si son savoir était grand, le plus grand des cités du Mont Dolmed, certains se rappelaient du temps passé. Des décennies avait déjà entamé le souvenir de ce nom dans la mémoire des nains communs, mais les artisans se souvenaient de ce nom : Eôl, l'Elfe Noir. D'aucun disait qu'il serait à jamais le plus grand forgeron elfe du Beleriand, le plaçant parfois devant Fëanor. Chaque matériau et ses caractéristiques lui étaient connus, que celui-ci vienne de la terre, ou qu'il vienne du ciel. Car Eöl fut le seul à comprendre et à savoir utiliser le galvorn, matériau le plus rare de la Terre du Milieu car absent de celle-ci. Ce présent maîtrisé par un seul être d'Arda avait permis la création de deux lame inimitable, résultat d'un travail qui l'était tout autant. Du moins, c'est ce que tout le monde croyait.

Les rumeurs, instigatrices de la désinformation pouvaient aussi être les instigatrices de l'information. Rapide et inarrêtables, elles pouvaient couler les plus grand, ou porter les plus petits. Une d'entre elle qui devait avoir voyagée depuis des royaumes elfiques lointains, était parvenue jusque dans l'enceinte de Tumunzahar, circulant dans les rues, les demeures, et les ateliers ainsi que les forges. Simple et pourtant riche, elle était l'une de celles qui pouvaient faire gagner comme faire perdre tout d'un coup. Celle-ci parlait de Nan Elmoth et de ce que renfermait cette sombre forêt. Lieu de vie d'Eöl, son influence n'avait jamais cessée d'être ressentie par les rares voyageurs qui s'aventuraient à ses bordures. Sa demeure en ruine depuis sa propre disparition, pouvait encore abriter le savoir du forgeron.



Informations complémentaires :
 

_________________
"I am a dwarf and I'm digging a hole !" :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Forgeron
Grand Forgeron
avatar


Messages : 59
Date d'inscription : 18/09/2017



Feuille de personnage
Affinité magique:
6/15  (6/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Les traces du Savoir [EVENT PERSONNEL DE TELCHAR] Jeu 7 Déc - 21:51

Le bâtiment était grand de deux étages et entièrement taillé dans la pierre. A intervalle régulier des ouvertures carrées de la taille d’un demi-Nain étaient couvertes par des rideaux de couleur rouge, accrochés par une simple tige enfoncée dans la roche. Telchar, sans prêter attention à ces détails, souleva le rideau rouge de tissu qui masquait lui la porte d’entrée, révélant d’un même coup une puissante odeur de bière, un vacarme assourdissant de cris et une gigantesque salle entièrement de marbre blanc. Elle était encombré d’un ensemble anarchique de tables et de chaises en bois, et d’une multitude de Nains, tous passablement ivre, certains déjà somnolent, une chope remplie encore en main. Le sol était inondé de bière, reflétant dans des couleurs ambrés les mouvements des chandelles installées au plafond. Loin derrière un imposant escalier menait aux étages supérieurs. Telchar slaloma soigneusement entre les tables, évitant le moindre contact avec les ivrognes. Pas de doute, la nuit avait déjà commencé ici. Il se dirigea donc vers l’incontournable de cette taverne, un très vieux Nain qui y passait ses journées et ses nuits. Toujours à la même place, toujours avec la même boisson, toujours en train de discuter avec quelqu’un. Tout le monde l’appelait Mon père, d’une façon ironique, car si il n’était pas un des pères des Nains, il pouvait facilement en avoir l’âge. Vu sa célébrité dans ce bar, il savait tout de ce qui s’y passait. Si il y avait eu des rumeurs ici, il était forcément au courant.

Telchar s’installa sur un des inconfortables tabourets à côté du Père en évitant soigneusement son haleine fétide et commanda deux bières. Une pour lui, une pour Son père. Celui ci, reconnaissant le célèbre Telchar ne s’embarrassa pas de formules :

- Grand Forgeron, quel plaisir de vous voir en un tel lieu! J’imagine que vous venez à propos des rumeurs ? Oui oui, celles sur Eöl … J’imagine qu’un de vos apprentis à la langue trop pendue… Pourquoi viendriez vous ici sinon !

- Vous imaginez bien Mon père ! En revanche, j’espère sincèrement que vous n’avez pas imaginé toute cette histoire… Mes apprentis m’ont rabâché cette histoire de l’héritage d’Eöl, de ses outils et de son savoir caché toute la journée… Alors, d’où tenez vous cette information Mon Père ?

Telchar ressortit aussi rapidement qu’il était rentré de La Pioche Brisée, la plus grande taverne de Nogrod, des rumeurs plein la tête. Il y avait très peu de chance que la maison d’Eöl existe encore à ce jour, et encore moins de chance d’y trouver quoi que ce soit d’intéressant. Mais cette fois-ci, le goût de l’aventure, qui l’avait rarement titillé par le passé, venait lui rappeler les merveilles qu’il pourrait trouver lorsque il s’enfoncerait dans l’obscurité de Nan Elmoth. Il savait pertinemment que si il n’y allait pas, les remords et l’envie le saisirait chaque jour, à chaque objet forgé jusque à la fin de ses jours. Il devait y aller.

Il était enfin prêt. Voilà un mois qu’il préparait cette expédition jusque à Nan Elmoth. Il avait trouvé un investisseur. Il avait réussi à obtenir de son Roi une escorte de 30 Marteaux Nains, suffisant pour assurer sa protection. Du moins, il l’espérait.

Passant par les tunnels, l’expédition était rapidement arrivée à Belegost, où l’on avait pris plus de provisions. Telchar avait cherché à s’informer sur Nan Elmoth, mais les mêmes rumeurs, les mêmes mots lui tombaient toujours dans l’oreille. Repartant rapidement, l’expédition quitta enfin le terrain connu pour s’enfoncer dans un territoire vague, n’appartenant à personne. De nombreuses rumeurs parlait d’une importante bataille à venir entre les cruels serviteurs de Morgoth et les Elfes, sur le plateau du Dorthonion. Telchar estimait que les risques de tomber sur des Orques étaient faibles puisque ils devaient tous être là-bas. Il ne se trompait pas. Après avoir voyagé des jours durant à dos de bouquetin, alors que les soldats se contentaient de leurs pieds, après avoir franchi deux gués et des plaines vides et ennuyantes à en mourir, La petite troupe parvint à la ville de Minas Estolad sans grand problème. La ville avait été entièrement ruiné lors de la Dagor Bragollach, mais restait une plaque tournante du commerce du Beleriand, et Nogrod y faisait souvent affaires. Les gens du coin étaient suspicieux à voir des Nains en arme, mais ne rechignèrent pas plus que cela. Des clients en plus dans une auberge était toujours une aubaine. Encore une fois, Telchar essaya en vain d’obtenir plus d’informations sur ce qui se passait, mais les paysans ne comprenaient pas un mot de Sindarin. Les Nains durent donc communiquer par geste durant leur journée de repos dans la ville.

Mais le moment du départ était revenu. Nan Elmoth n’était plus très loin désormais, et il allait falloir redoubler de prudence. Les soldats avançaient en rang serré, le silence se fit pesant au fur et à mesure qu’ils s’éloignaient de Minas Estolad, et se rapprochaient de l’ombre de la forêt. Les Nains ne remarquèrent même pas qu’ils franchissaient la frontière du Royaume de Thingol, ils voyaient juste une tâche sombre à l’horizon, qui grossissait tandis qu’ils avancaient. Enfin , ils parvinrent à la lisière de la forêt. Sans que Telchar n’ait besoin de rien dire, les Nains prirent une position défensive autour de Telchar et de son bouquetin. Lui-même sortit une épée simple. Au cas où. Le silence était pesant, quelques craquements de branches le troublaient parfois. Pas d’oiseaux, pas de traces d’animaux. Pas de champignons sur les arbres, pas de fleurs multicolores au sol, pas de toutes ces petites choses qui rendent le monde extérieur à la limite de l’acceptable pour un Nain. Seulement de grands arbres noirs, aux silhouettes tourmentées. Par l’âge ? Par un maléfice régnant sur le lieu ? Enfin dans le lointain un bruit d’eau qui tombe se fit entendre distinctement. Aussitôt Telchar comprit que si quelqu’un habitait ou avait habité dans cette forêt, il s’était installé à côté d’un ruisseau. Rien que pour forger, l’eau était indispensable. Dans un murmure à peine audible sous le bruit de l’eau, il demanda aux soldats d’avancer vers la source du bruit. Alors qu’ils se rapprochaient, l’herbe devenait plus verte, les arbres plus accueillants. Était-ce là le secret de cette forêt ? Une lisière terrifiante masquant un paradis ? Telchar déchanta vite : les arbres restaient tristes et menaçants, et l’herbe semblait juste plus rase. La lumière du soleil commençait à étouffer sous les multiples feuillages. On avait l’impression de revenir sous terre, dans la chaleur accueillante de Nogrod. Mais le voyage ne faisait que commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Les traces du Savoir [EVENT PERSONNEL DE TELCHAR]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» La Tour du Savoir
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» event coupe du monde la semaine prochaine
» question sur : le savoir construit les hommezs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion: l'Ombre de Morgoth ::  :: Le Beleriand :: Beleriand de l'est :: Nan Elmoth-