Forum rpg sur le Silmarillion de J.R.R. Tolkien
 

Partagez|

Morwen, éclaireuse (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nouveau!
Nouveau!
avatar


Messages : 2
Date d'inscription : 04/12/2017



MessageSujet: Morwen, éclaireuse (Terminé) Mar 5 Déc - 0:52



Nom : Jadis, elle portait le doux nom de Nessariel, mais le Temps et les épreuves lui ont fait oublié qui elle était... Depuis, elle se fait nommer Morwen.
Âge : Seulement 1216 ans, ce qui est plutôt vieux pour une elfe, mais pour une orque, c'est limite une ancêtre vu leur tendance à s'entre-tuer au moindre signe d'ennui ou de provocation!
Race : Orque, née elfe de la première génération.
Langue(s) parlée(s): Principalement la langue orquine, elle a encore quelques mots elfiques des Temps anciens en tête mais leur signification lui est totalement inconnue. Pour pouvoir comprendre l'ennemi lors de ses missions, elle a dû apprendre quelques langues humaines (le Taliska et le Halethien) ainsi que le Sindarin. Ses connaissances en Quenya restent moyennes, tout juste assez pour rapporter des effectifs militaires.
Localisation : Tol-In-Gaurhoth
Lieu de naissance : Au bord d'un lac
Titre ou surnom : La Cogneuse, car elle a la fâcheuse manie d'écraser la face de son adversaire contre une surface jusqu'à voir sa cervelle sortir par ses narines, et autres.
Rang : En tant qu'elfe, elle fait partie de la noblesse, mais en tant qu'orque, elle est une capitaine-éclaireuse et une habituée de la fosse.
Allégeance : Morgoth



Mon âge : 20 ans :3
Je fais du Rp depuis : 4 ans environ
Autre chose : My life is potato
J'ai besoin d'un tuteur : Nope^^
J'ai lu les règles : Oui!


Caractère et physique


Il n'est pas bien difficile de décrire Morwen, comme tout les orques, elle est à la botte de Morgoth et ses sbires, obéit à ses supérieurs orques et adore se battre. Elle n'est d'ailleurs pas mauvaise du tout dans cet art, son corps ayant gardé sa souplesse elfique et ses autres capacités surhumaines, quoique, sa vitesse a baissé faute d'adversaires exigeant une rapidité supérieure. On peut même dire qu'elle s'éclate quand il s'agit de massacrer des innocents et de faire bruler des maisons, surtout celles des elfes qu'elle déteste pour des raisons personnelles dont elle n'en a même pas conscience. A vrai dire, elle s'en fiche complètement, tuer et piller, voilà à quoi elle a été confiné et dressé après des années de souffrances infinies et d'isolement, comme n'importe quel orc né Premiers Nés.

Cependant, elle a gardé quelques traits de son ancienne personnalité, celle de Nessariel, une elfe douce et joviale, un peu naïve mais fort loyale à sa fratrie -du moins, c'est ce qu'elle pensait avant de céder aux Ténèbres-. Sa cupidité par exemple, portée essentiellement à l'or et ce qui brille -elle porte d'ailleurs une bourse pleine de pièces d'or récupérées sur des cadavres à sa ceinture-, est aussi influencée par la beauté. C'est simple, ce qui est beau, elle le convoite, que ce soit un paysage ou une créature, mais n'y touchera pas, car elle sait que sa nature destructrice ne fera qu'enlaidir le tableau. Par contre, si un autre orc le fait, alors elle n'hésitera pas, n'y voyant plus aucun intérêt. Elle n'en porte pas non plus pour les bipèdes, surtout les elfes. En revanche, elle respecte leurs grands guerriers, que ce soit ceux qui ont tué de nombreux orcs ou ceux qui lui tiennent tête. Si grand qu'elle ne les étripera pas s'ils sont désarmés ou à terre, elle préfère que son ennemi meurt debout et l'arme à la main! Elle n'en restera pas là cependant et prendra leurs armes, gardant celles qu'elle juge efficace et donnant les autres en échange de nourriture.

La viande est limite sacrée pour elle, voler dans son assiette équivaudrait à signer son propre arrêt de mort, c'est dire! Depuis sa "naissance", sa faim a toujours été très importante, au point qu'elle serait capable de défendre sa gamelle contre un Warg en se fichant des risques de mort. De toute façon, quel Warg s'amuserait à aller manger chez un uruk armé? Un uruk armé et à fleur de peau qui plus est! En effet, Morwen n'est pas seulement connue pour son amour pour les fleurs et les petits faons mais aussi pour avoir un foutu caractère. Il est bien plus facile de la mettre en rogne que d'avoir sa sympathie, d'où sa descendance assez minime comparée à d'autres orcs femelles. Et encore, dire qu'elle est furieuse est vraiment petit, elle n'a pas eu son titre pour quelques combats dans la fosse... Oui, Morwen trouve toujours une bonne raison pour assouvir ses pulsions meurtrières.

Elle reste néanmoins un bon soldat, adepte des combats à deux lames et capable de sérieux lors de ses missions. Si elle est devenue éclaireuse, vous vous doutez bien que ce n'est pas pour la taille des ses muscles, qui sont plutôt fins au vu de sa corpulence, ni pour sa capacité à briser le nez de son voisin avec son poing mais bien pour ses compétences en observation, analyse et discrétion. Elle sait même tirer à l'arc, elle préfère cependant tuer ses ennemis en les égorgeant. Certes, elle n'est pas encore capable de comprendre totalement les dialectes humains, et encore moins elfique (le Quenya), mais ce n'est qu'une question de temps et d'apprentissage avant qu'elle n'y parvienne!

Et peut-être aussi de discipline... Nous ne parlons pas ici d'un esprit rebelle mais plutôt d'une facheuse manie à provoquer la zizanie dans les rangs en envoyant ses adversaires orques six pieds sous terre, ou à provoquer elle-même ses supérieurs, comme un peu tout les orcs en fait. Elle reste tout de même loyale envers ses leaders, d'où son rang dans les armées de Sauron.

Sous le stress, Morwen a tendance à tirer sur sa cape avant de finalement s'éloigner de la source de son anxiété afin de se remettre les idées en place. Autrement, elle n'a pas de tics face à une quelconque situation, hormis peut-être sa haine pour les elfes qui peut devenir un problème sur la durée d'exposition à ses derniers. Elle ne sait plus qui elle était auparavant, mais c'est un profond ressentiment d'abandon qui anime cette émotion envers ce peuple. On pourrait penser qu'elle soit hostile envers Sauron, qui a l'apparence d'un elfe après tout -et bien d'autres-, ce n'est pourtant pas le cas, Morwen étant capable de ressentir la magie, même si elle pense que c'est surtout dû à son odorat. Elle n'est plus aussi puissante qu'avant cependant, ne pouvant que détecter la magie et apprendre un peu plus facilement les langues, du moins c'est tout ce qu'elle a cherché à faire pour le moment, sa nature orquine rend ses avancées instables et fort lentes.

Autre qualité de la sauvageonne est son intelligence. En plusieurs siècles de servitude, elle a bien compris qu'une tête pleine tenait mieux qu'une vide. Outre les langues et le combat, elle s'est penchée sur d'autres connaissances telle que la stratégie et la gestion de troupes, ce qu'il faut généralement pour être un capitaine vivant et un éclaireur efficace. On dit d'ailleurs que c'est son intelligence qui l'a sauvé de bon nombre de combats, et qu'elle ne fait jamais deux fois la même erreur, et encore bien d'autres choses pour justifier son grand age et sa forme égale à celle de ses congénères plus jeunes... Mais quand bien même Morwen est une légende pour certains, elle reste une créature corrompue et imparfaite.

En apparence, Morwen n'a plus à envier à la frêle Nessariel aux cheveux roux. Son corps est meurtri et musclé, son visage défiguré au nez aplati, voir absent selon l'angle de vue, et a la dentition d'un carnassier. Les joues creuses et le front incliné en arrière, la seule partie de son corps qui rappelle qu'elle était une elfe jadis est la forme de ses oreilles qui son restées pointues. Les Ténèbres ont changé la couleur des ses prunelles vertes feuilles pour une teinte ambrée similaire aux yeux des prédateurs nocturnes, tandis que l'âge leur a donné une étincelle indescriptible, comme si elle était aussi vieille que le monde. Ses cheveux, autrefois cuivrés, sont à présent similaire au sang séché. Elle a la manie de les rassembler derrière ses oreilles avec deux tresses sur les cotés et attachées à l'arrière, ce qu'elle faisait autrefois, quand elle était encore une elfe. Pour une orc, elle est petite, ayant gardé sa taille d'elfe, elle a aussi tendance à courber le dos, diminuant encore plus sa stature. Elle porte généralement un pagne en fourrure de wrag maintenu en place avec une ceinture en cuir traité sombre à laquelle elle attache ses épées, son carquois, sa bourse et d'autres objets divers et variés comme des côtelettes, ainsi qu'une cape enroulée autour de son cou et ses épaules, recouvrant en partie ses attributs féminins presque inexistants. Lors des grandes batailles, elle a souvent été vu avec des lames en fer noir munies de chaînes qu'elle savait fort bien utiliser, et sur le dos d'un wrag. Comme ses camarades, lors des conflits, elle porte des peintures de guerre, chez elle, c'est un motif de crane.


Histoire


D'où venait-elle? Qui était-elle? Quel était cet endroit si calme et si beau? Ces questions, Nessariel les a eu comme tout les Premiers Nés en découvrant Cuiviénen, un lac à la surface limpide et lisse. Les Enfants d'Illuvatar venaient de naître en Terre du Milieu. Intrigués, ils apprirent bien vite à communiquer entre eux mais aussi à s'organiser, pas assez cependant, Melkor étant parvenu à s'approprier une partie d'entre eux avant que les Valars ne viennent les protéger. C'est Oromë qui les approcha le premier, les découvrant par pur hasard suite à une de ses célèbres chasses, entouré de ses bêtes. Il leur inculqua bon nombre de vertus et leur offrit de précieux conseils, le plus important étant celui d'éviter le Seigneur Noir et de lutter contre son emprise. Avec lui, les Premiers Nés découvrirent aussi la magie. Nessariel faisait partie des elfes dont les compétences étaient minimes en nombre mais leur puissance était équivalente à celle des autres. En outre, sa candeur communicative en faisait une fort belle compagnie. Ne sachant comme se nommer, c'est Oromë qui lui donna pour prénom Nessariel, sans doute en lien avec sa soeur Nessa, une Valar aux cheveux acajou et dont la principale occupation est de danser et jouer.

Jugeant les Premiers Nés prêts pour rejoindre Valinor, Oromë les persuada de venir avec lui, mais seule une partie accepta, devenant les Noldor, tandis que les autres s'installèrent dans la Terre du Milieu, devenant les Sindar et autres. Bien que tentée de les suivre, ayant parfaitement conscience du danger que représentait Melkor, la jeune elfe préféra cependant rejoindre ses pairs au fin fond du territoire, jugeant que ses pouvoirs pouvaient servir justement à protéger les siens. Habile avec les illusions et grande télépathe, on la disait capable de communiquer avec les grands cerfs, mais elle était jeune, très jeune. Avec les siens, elle créa le Royaume de Doriath suite à la perte de leur chef, Elwe, et intégra rapidement sa noblesse malgré qu'elle ne soit encore qu'une jeune femme. Avide de savoir comme tout les autres Eldars, elle s'intéressa à la musique et au tir à l'arc, mais aussi au maniement de lames et au chevauchement de destriers. Finalement, la situation au sein des Terres du Milieu s'aggravant, elle reporta son attention sur l'art de la guerre et les alliances avec les Hommes et les Nains, provoquant par la même occasion sa perte...

Ce n'était pas la première fois qu'elle quittait sa forêt pour apporter un message aux Elfes des Royaumes extérieurs, elle connaissait les chemin de tête et était constamment escortée par un groupe de 5 elfes Sindar, armés et sur-entraînés. Montée sur un cerf, elle ne craignait guère une embuscade mais ce jour-là, alors qu'ils atteignaient la lisière de la forêt qu'ils devaient passer pour atteindre leur destination sans attirer l'attention, la tension était pesante et le calme oppressant. Malgré leur prudence, ils n'échappèrent pas aux archers orcs dissimulés dans les arbres qui abattirent leurs montures avant qu'ils ne filent puis se jetèrent sur eux. Certains se montrèrent néanmoins plus astucieux en se servant de la magie pour tenter un repli d'urgence. Malheureusement, aucun ne put appeler à l'aide, encore moins Nessariel qui fut la première à se faire assommer. Comme bien d'autres avant eux, ils furent emmener à Angband afin de rejoindre les rangs des orcs plus tard, corrompus et haineux. Voyant encore une chance qu'on vienne les aider, Nessariel encouragea ses camarades à ne pas perdre la face, élaborant divers stratégies pour tenir jusqu'à l'arrivée d'une aide extérieure. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que leur disparition ne sera découverte que bien des semaines plus tard et qu'ils seront considérés comme morts au combat.

C'est donc bravement mais inutilement qu'ils luttèrent contre l'emprise de Morgoth, endurant milles et unes souffrances sans lacher prise, tous résolus à croire l'elfe, aveuglés par la peur. Nessariel gardait la tête froide, persévérant dans ses appels télépathiques que personne n'entendirent au-delà de la Forteresse. Finalement, elle fut séparée des autres Eldars torturés, isolée du reste.

" Je suis Nessariel, Enfant d'Eru Illuvatar et je ne cèderais pas aux Ténèbres!"

Le temps s'égrenait, et plus il défilait, plus la douleur était insoutenable, plus ses forces diminuaient et plus elle cédait. La notion de jour et de nuit avait disparu, seul les séances de torture rythmaient sa vie à présent.

" Je suis Nessariel... et je ne cèderai pas."

Le jour où elle découvrit avec horreur qu'elle ne pouvait plus user de magie, ce fut un coup dur pour elle. Seule avec ses pensées, le corps meurti et l'âme au supplice, elle voyait avec terreur ce qui faisait d'elle une Première Née disparaître. Inévitablement elle cédait.

" Je suis... "

Elle en perdit même sa langue et comprit avec résignation, et une grande amertume, que personne ne viendrait la sauver de ses bourreaux. Dégoutée et vaincue, elle accepta les Ténèbres et oublia...

Qui était-elle? D'où venait-elle? Pourquoi était-elle là? Ces questions, elle ne se les est jamais posée. Il n'y avait pas de raisons de toute façon, seule la faim qui tiraillait ses entrailles comptait. Et sa haine envers ce qui l'entourait. Il faisait sombre et elle aimait ça, elle se sentait dans son élément, là, sous terre, il n'y avait que ces chaînes qui la gênaient vraiment, et cette maudite faim qui la rongeait. Comprenant qu'elle n'allait pas se satisfaire en restant là, elle tenta plusieurs fois de se libérer en tirant sur ses chaines. C'est après un moment de lutte vaine contre ses entraves qu'elle eut de la visite. C'était des créatures fort laides et peu sympathiques. Leur rôle était de guider les "nouveaux nés" vers le reste de la horde mais ils se permettaient bien des écarts comme les narguer. Le plus petit, plus audacieux ou plus fou que son camarade, ne craignait même pas les brimades. Ce fut donc une fort désagréable surprise pour lui de voir l'orc parvenir à arracher les chaines, usées par le temps et l'humidité, d'un de ses bras. Agacée par le petit plaisantin, elle se défoula sur lui, profitant de l'adrénaline dans ses veines et de la faim qui la rendait exécrable. Quant à l'autre, il regardait ce spectacle avec admiration et joie, applaudissant même quand l'os cranien finit par céder, rien ne valait un bon déchainement de violence pour entamer sa soirée! En plus, il en avait ras le bol de ce gringalet qu'il devait suivre partout. La femelle ne s'en rendait pas compte mais elle venait de donner une promotion à un orc. Alors que ce dernier vérifiait que son ex-comparse était bel et bien mort -ce qui était évident, mais on ne sait jamais, les orcs ont la tête dure-, elle examinait son environnement, faisant ses premiers pas depuis long moment et examinant l'arme laissée à terre par l'imprudent, une arme en métal sombre à l'aspect meurtrier. Se rappelant qu'il avait une nouvelle à guider, l'uruk chargé de surveiller la transformation des elfes reporta son attention sur la jeune orc, visiblement satisfait de ses débuts. Le meurtre et la violence était normal après tout.

- Bien bien! J'aurais pas besoin de t'apprendre ce que tu dois faire on dirait. Moi c'est Borgull, mais tu peux m'appeler Gull comme les autres!
Et toi? Non, laisse tomber, on verra ça plus tard, si ça se trouve t'es muette en plus -punaise! Ils t'ont salement amoché dis donc!-, allez, suis-moi maintenant. T'as faim? Pfff qu'est-ce que je raconte, tu dois être affamée!


Le Noir Parler n'était pas une langue qu'avait appris l'ancienne elfe, mais à force de l'entendre, elle avait assimilé plusieurs termes. Elle avait donc bien compris que ce que lui proposait l'orc était de quitter ce lieu qui commençait de plus en plus à l'angoisser. Sans attendre, elle le suivit de près, toute ouïe à ses conseils. Tuer était bien, manger un autre uruk était mal, avant tout elle devait s'amuser mais elle ne devait pas oublier de servir le Maître. Pour sa part, elle était résolue à obéir, sachant en son for intérieur qu'elle n'avait pas d'autres voies. Et puis, pour peu qu'il y en ait, voulait-elle vraiment abandonner cette vie de massacre bestiale? Bien sûr que non, comme tout les siens.

- Bon, normalement les filles font pas la guerre, z'êtes pas très costaudes. Mais-mais toi, je suis sûr que tu sauras te faire une bonne place, si si! T'as une bonne tête, suffira que tu cognes deux ou trois gus,
ici on est pas très compliqué tu vois? Bien, va te falloir un surnom aussi,
un qui te donne du prestige et qui fait peur! Moi, c'est la Ficelle, car je ne me brise jamais.

- Morwen...

- Hein?

- Mon nom, c'est Morwen.

- Ah bien bien! "Dame Sombre" en elfe je crois, parfait. Fais toi appeler ainsi, moi, je propagerais ton titre et tes exploits. Fermer le clapet de cette teigne d'Arborck va sûrement en bluffer plus d'un. C'est décidé, tu seras La Brute, ou La Cogneuse, je sais pas encore, mais c'est pas grave en soit hein, et puis...


Le dénommé Borgull continua de parler dans son coin, emballé à l'idée de voir un nouveau dans leurs rangs. Pour Morwen, c'était futile et peu important, elle cherchait pourquoi ce prénom lui avait semblé familier et approprié. Finalement, elle laissa tomber en arrivant au coeur de l'activité orquine, suivant parfaitement les conseils de Gull. Comme lui avait dit son nouvel ami, les femelles étaient rares parmi les guerriers, et faire sa place fut assez mouvementée entre les disputes et la Fosse, lieu qui devint rapidement un endroit fort familier pour elle. Ses compétences en combat finirent par décider ses pairs cependant et elle intégra une troupe d'éclaireurs dont le Capitaine n'appréciait guère de se trainer Morwen en mission. Quelques années plus tard, elle donna enfin naissance à une progéniture, là où d'autres en aurait déjà eu des dizaines depuis bien longtemps. Son caractère bien trempé n'aidait malheureusement pas à une bonne entente avec ses autres congénères. Mais son attention était essentiellement porté sur la guerre et bien vite, ses compétences furent mises à l'épreuve lors du Dagor-nuin-Giliath, la première guerre entre les orcs et les elfes. Montée sur un warg, elle faisait partie de la ligne d'archers, visant ses cibles avec précision et efficacité. Cela ne fut guère suffisant cependant, seule une petite partie de l'armée d'orcs survécut et fut obligée de partir en espérant avoir des renforts à Angband. Ils les eurent finalement dans les plaines d'Ard-galen mais là encore, l'échange fut rapide et désastreux. Dispersés et fort réduits, Morwen et quelques autres éclaireurs parties avertir leur Maître furent acculé par Feanor lui-même qui espérait grandement attaquer Morgoth lui-même. Le Capitaine de la guerrière avait cependant plus d'un tour dans son sac, et pour éviter que son plan de secours ne tombe à l'eau, il se confia à l'orc en qui il avait le plus confiance, bien qu'il ne l'aimait guère en même temps: Morwen. En effet, son cor de guerre pouvait aussi servir à appeler des renforts, mais pas n'importe lesquels, et il ne fallait surtout pas l'utiliser pour des broutilles, donc personne ne l'avait encore essayé (et il espérait grandement ne jamais le faire). Afin d'assurer leurs arrières, et éviter d'utiliser le plan B donc, Morwen et deux autres éclaireurs, dont son capitaine, restaient en retrait, surveillant l'avancée de l'elfe, beaucoup trop rapide à leurs goûts. Après une tentative désastreuse de le ralentir en l'attaquant depuis un point d'observation en hauteur, ils durent retourner vers leurs troupes, sans leur capitaine qui était mort lors de l'attaque improvisée.

N'ayant pas d'autres solutions sous la main, l'orc femelle usa du cor de guerre de son ancien capitaine après beaucoup d'hésitation. Et elle ne fut guère déçue du résultat! Peu d'orcs pouvaient se vanter d'avoir vu le Prince des Balrogs lui-même, ou un même un simple Balrog, se battre et tout ravager sur son passage. Certains éclaireurs en firent même les frais faute d'être rapide pour éviter ces brasiers vivants de plusieurs mètres de haut. C'est sur le retour à Angband que Morwen fit connaissance d'Abaddon, qu'elle recroisa plus tard pour des missions. Elle vécut d'autres événements par la même occasion, comme la création du Soleil et de la Lune, ainsi que des promotions au sein de l'armée, devenant Capitaine de son propre groupe d'éclaireurs après avoir défié un autre dans la Fosse, et eut d'autres rejetons, bien que toujours peu comparé aux autres mères. Durant le siège d'Angband, elle en profita pour s'instruire, apprenant d'autres langues et d'autres techniques de combat, effectuant de temps en temps des missions de reconnaissance.

Mais depuis que le siège est brisé, tout est différent, les éclaireurs comme Morwen sont de plus en plus demandés. Et pour Morwen, c'est une parfaite occasion pour avancer dans les promotions et combattre ses ennemis et ceux de son maître.


©Finrod pour le Seigneur des Silmarils: l'Ombre de Morgoth



Dernière édition par Morwen le Sam 9 Déc - 5:12, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Premier Lieutenant de Morgoth - Seigneur de Tol-in-Gaurhoth
Premier Lieutenant de Morgoth - Seigneur de Tol-in-Gaurhoth
avatar


Messages : 145
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 28
Localisation : Tol-in-Gauroth



Feuille de personnage
Affinité magique:
14/15  (14/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Morwen, éclaireuse (Terminé) Mar 5 Déc - 8:25

Morwen a écrit:
On pourrait penser qu'elle soit hostile envers Sauron, qui a l'apparence d'un elfe après tout, ce n'est pourtant pas le cas

Ohhh darling, j'ai 1000 apparences :v

Bienvenue sur le forum en tout cas et bon courage pour ta fiche Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau!
Nouveau!
avatar


Messages : 2
Date d'inscription : 04/12/2017



MessageSujet: Re: Morwen, éclaireuse (Terminé) Mar 5 Déc - 12:46

Merci^^ Et ok, je modifie ça :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de Belegost
Roi de Belegost
avatar


Messages : 118
Date d'inscription : 14/09/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
8/15  (8/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Morwen, éclaireuse (Terminé) Mar 5 Déc - 21:27

Bienvenue chez nous même si je l'ai déjà dis ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince du Thargelion
Prince du Thargelion
avatar


Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
2/15  (2/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Morwen, éclaireuse (Terminé) Mar 5 Déc - 23:23

Non mais je suis sûr que tu le redis pour les points prestiges.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Forgeron
Grand Forgeron
avatar


Messages : 59
Date d'inscription : 18/09/2017



Feuille de personnage
Affinité magique:
6/15  (6/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Morwen, éclaireuse (Terminé) Mer 6 Déc - 12:38

oh oui c'est vrai ! Bienvenue alors !

A moi les points de prestige niark niark niark rire casque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de la Marche - Le Grand
Roi de la Marche - Le Grand
avatar


Messages : 431
Date d'inscription : 10/05/2017
Localisation : Himring



Feuille de personnage
Affinité magique:
9/15  (9/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Morwen, éclaireuse (Terminé) Lun 11 Déc - 2:11

Salut Morwen !

Comme je t'ai déjà dit, je vais m'occuper ce soir de ta présentation. Je suis très content de voir une Orque se joindre à notre communauté. C'est vraiment top !

Il y a, cependant, quelques trucs dans ta présentation que tu devras modifier afin de pouvoir incarner ce personnage. C'est une question de cohérence avec l'oeuvre et mon but est de t'éclairer sur quelques aspects de celui-ci.

Pour la description de ton personnage:

  • Les langues que ton personnage connait ne sont pas appropriées à son background. Mise à part la langue orquine, je pourrais au maximum accepter une seule langue humaine. Comment a-t-elle pu apprendre le taliska, par exemple ? Cela doit être justifié en détail dans ton histoire. Pour le Sindarin, je peux tolérer le fait qu'elle se souvienne d'un mot ou deux, mais j'y suis réticent. Pour le Quenya c'est non, parce que c'est une langue cérémonielle utilisée dans les arts et parlée seulement par une poignée d'individus de la haute sphère des royaumes Noldor. Tu devras donc corriger ce champ de ta présentation et modifier ton histoire en conséquence pour les justifications.
  • Le truc qui cloche le plus dans cette présentation c'est le lien de ton personnage avec son ancienne vie, celle d'une Elfe. Comme je t'ai expliqué sur Discord, les Orques sont une race à part entière, conçue par la malice, la magie et la torture de Morgoth. Ces derniers ne conservent aucune attache avec leur ''ancienne'' vie. Ton personnage ne se souvient pas de sa vie d'Elfe, ni ne conserve d'attributs elfiques. C'est une Orque, pas une Elfe. Elle peut, dans de très rares occasions, peut-être avoir des flashs ou de vieilles sensations, mais elle ne retient pas de traits de personnalités ou de caractère qui auraient appartenu à une Elfe. Il faut donc absolument modifier les passages qui sous-entendent ça ou qui en font mention.


J'aime le caractère de ton personnage, surtout le passage sur la nourriture. Tu écris bien et on va rapidement s'attacher à Morwen. Bravo !

Pour son histoire:


  • Les Elfes ayant suivi Orome se divisèrent en trois groupes principaux qui deviendraient les Vanyar, les Noldor et les Teleri (pas seulement les Noldor, comme tu le dis dans ton texte.) Comme tu dis, ce sont certains membres des Teleri qui restèrent en Beleriand (mais pas tous!).
  • Le royaume de Doriath fut créé par Elwe, aussi appelé Elu Thingol, et Melian la Maia. Il n'est jamais mort, bien qu'il s'égara à une époque avant de fonder le royaume. À corriger dans ta fiche !
  • Il n'est nul part mention d'Elfes montant des cerfs dans le légendarium. Les Elfes montent à cheval.
  • Pour ce qui est de la magie, je t'invite fortement à lire cette annexe, qui pourra t'éclairer sur elle: La magie.
  • Le Noir Parler n'existe pas dans notre univers à cet époque. Il fut inventé par Sauron au 2e Âge. Les Orques au Beleriand parlent l'orquien.
  • Comment ton personnage a-t-elle appris des langues lors du siège ???
  • Tu parles beaucoup d'Angband dans ta présentation, de la Fosse et de la chaleur infernale. Pourquoi choisis-tu Tol-in-Gaurhoth comme lieu de départ ? Ton allégeance principale sera bien Angband, pas vrai ?


Le point fort de ton histoire c'est l'inclusion de beaucoup d'éléments de l'oeuvre dans le parcours de ton personnage. Ça se voit que tu as fait de la recherche depuis ton inscription et je l'apprécie beaucoup ! Il y a quelques petites coquilles, mais mieux vaut en faire quelques-unes et apprendre, plutôt que de créer un personnage qui vit dans ''le vide'' et à travers lequel on ne sent pas notre univers. Bravo !

Voilà, pour le moment c'est tout ce que je peux dire sur cette très belle présentation.

Très hâte de voir ton avatar !


Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Morwen, éclaireuse (Terminé)

Revenir en haut Aller en bas

Morwen, éclaireuse (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Morwen [Terminée]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion: l'Ombre de Morgoth ::  :: Les Présentations-