Forum rpg sur le Silmarillion de J.R.R. Tolkien
 

Partagez|

Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messagère de Sauron
Messagère de Sauron
avatar


Messages : 5
Date d'inscription : 24/06/2018



Feuille de personnage
Affinité magique:
12/15  (12/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée) Lun 25 Juin - 1:21




Nom : Thuringwethil
ge : On ne demande pas son âge à une dame enfin ! Surtout quand elle a vu la naissance des Temps et du Monde.
Race : Maia
Langue(s) parlée(s): Valarien et à peu près toutes les langues
Localisation : souvent dans les airs à porter des messages.
Lieu de naissance : le Vide
Titre ou surnom : Dame de la nuit
Rang : Messagère de Sauron
Allégeance : Morgoth



Mon âge : 19 ans
Je fais du Rp depuis : bientôt deux ans
Autre chose :
J'ai besoin d'un tuteur : Je pense que ça ira :3
J'ai lu les règles : Yes, Sir !


Caractère et physique



Tu empruntes souvent l'apparence d'une chauve-souris géante, aux ailes immenses et aux griffes de fer. Pour voyager par la voie des airs, chasser ton gibier et parfois même pour attaquer. Autrement tu préfères une apparence humanoïde et bien plus agréable à regarder, une marque de coquetterie sans doute, même si tu as de l'affection pour ces petits mammifères volant.

Tu peux te mêler parmis les hommes et les elfes, tes capacités de métamorphe te le permette cependant tu es toujours soumise à ta Soif, et il te faut donc t'alimenter régulièrement si tu ne veux pas te trahir en craquant à cause de la faim. Si le sang animal peut convenir un temps sur le long terme il te faut tôt ou tard te nourrir de sang humain ou elfique, bien plus nourrissant, avec tous les problèmes que cela pose sur l'approvisionnement et que faire des corps.

Tu as encore l'apparence d'une jolie Maia; enfin tu aimes emprunter l'apparence d'une jolie Maia, avec ta chevelure de jais, tes yeux bleus et ton visage fin avec ses lèvres roses bien dessinées. Tu peux bien sûr changer d'apparence à volonté, tu as d'ailleurs un faible pour ton apparence de chauve-souris, sans doute parce que tu adores voler. Celle la tu la revêt à l'aide d'un manteau. Tu conserves des tendances dans tes apparences, comme des canines peut-être plus pointue que la moyenne et une taille moyenne voir petite, tu n'aimes pas trop attirer l'attention, tu préfères être discrète, ne pas faire de vague et accomplir ta tâche efficacement. Une petite taille ça aide à ne pas attirer l'attention.

Discrète tu l'es, ton rôle n'est pas de t'exposer ou de monter au front. Tu n'es pas comme Gothmog ou Sauron, toi tu oeuvres dans l'ombre. Tu es une de ces petites mains qui oeuvre efficacement et sans faire de heurts. Pas que tu ne sois pas capable de te défendre ou de faire des dégâts, on ne survit pas autrement sur les terres de Morgoth, tu peux être aussi dure et sanguinaire que les autres Maia de ton Maître. Sanguinaire tu l'es véritablement, assoiffée de sang, tu te penches sur les plaies de tes victimes pour t'abreuver de leur sang. Tu t'en délecte comme d'autres se délecte d'une eau fraîche et claire ou d'un bon vin.

Tu aimes répandre le sang, le boire à la gorge chaude de tes victimes, avant de les achever en les déchiquetant de tes propres dents. Tu es cruelle sous tes airs doux et effacés. Sous tes sourires lumineux, ton pas léger et tes apparences innocentes, tu es dangereuse et mortelle. D'ailleurs, il faudrait être fou pour se fier à ton allure frêle et ton attitude délicate au milieu des horreurs dans lesquelles tu évolues. Cette dissonance entre les deux peut te rendre quelque peu effrayante pour des yeux étrangers. Et ils auraient raison d'être effrayés.

Tu aimes aussi voler, bien heureusement pour toi quand on voit le temps que tu passes dans les airs à faire des allers-retours d'une forteresse à une autre pour porter les messages qu'on te confie. Si tu avais le mal des airs ou le vertige tu serais bien, tiens. Voler la nuit entière ne te dérange pas, c'est même un plaisir, à la joie du vol s'ajoute celle immense que tu as de servir tes Maîtres. Tu leur es dévouée jusqu'à la mort, et même au delà. Jamais tu ne lèverais la main ou te retournerais contre eux, jamais, pour aucune raison. Ton ambition est de les servir, de les voir arriver jusqu'à la victoire.

En plus de ta Soif ta condition de vampire te contraint à d'autres choses. Tout d'abord, et non la moindre, tu es affaiblie le jour. Cela rend tes transformations plus délicates et coûteuses en énergie et attise bien plus rapidement ta faim. Si tu es rassasiée et reposée c'est un handicap relativement minime, mais dans le cas contraire… Tu te trouves aussi plus fatiguée le jour, plus lente aussi, selon la date et la qualité de ton dernier repas ce peut n'être pas grand chose, comme te plonger dans une forme de léthargie.


Histoire



Tu étais une si douce Maia, au Commencement, tu t'enivrais du parfums et du nectar des fleurs de Dame Yavanna. La vie était douce à Valinor alors, peut-être avais tu un autre nom, plus doux, plus lumineux que celui qui est tien aujourd'hui. Si tel est le cas, tu ne t'en souviens pas, tu l'as perdu il y si longtemps… Son goût sur ta langue s'est effacé sous celui du sang et des cendres, son son à tes oreilles a été chassé par les cris et par celui que tu portes aujourd'hui.

Cette petite Maia est morte, son corps doit gire quelque part, recroquevillé sur lui-même et vide. Comme ces chrysalides et cocons que l'on trouve parfois dans les hautes herbes, c'est toi qui en est sorti, un vampire au lieu d'un papillon. Un être qui se délecte du sang plutôt que du suc floral, volant dans la sombre nuit plutôt que dans le jour éclatant.

Les souvenirs de celle que tu étais avant sont flous, confus, brouillés et pâlissant un peu plus chaque jour qui passe, qu'importe ? Le passé est le passé, et ce n'était pas la période la plus intéressante de ta vie. Non, elle n'a vraiment commencée qu'à partir du moment où tu t'es engagée sur la voie qui t'a menée jusqu'ici.

De Valinor tu gardes quelques souvenirs troubles, des impressions… Des éclats de rire fantômes qui remontent à tes oreilles, la douceur d'une brise sur ta peau, de doux parfums… Comme un espèce de paradis perdu… Un paradis que tu as quitté il y a très longtemps… Certainement parce que tu t'ennuyais ou que les mots de miel de Morgoth sont tombés dans tes oreilles et ont fait leur office. Parce que tu as aimé le goût du sang, parce qu'il était trop tard pour faire demi-tour. Tu n'y retourneras jamais, tu n'y a plus ta place et tu ne veux pas l'avoir. Tu ne veux pas redevenir la petite chose effrayée et craintive que tu étais en ce temps là… Ce monde n'est plus pour toi, si on suppose qu'il ne l'a jamais vraiment été. Tu as suivi un autre chemin. Tu te rappelles du jour de ton premier massacre, comme tu étais encore innocente ce jour là, tu n'avais pas encore ployé le genoux. Encore si douce, tu ne savais rien pauvre ignorante que tu étais. Mais tu étais déjà prise au piège des mots et de l'influence de Melkor.C'est assez flou en vérité, mais tu te souviens des yeux effrayé de l'elfe, de la voix impérieuse à ton oreille qui t'incitait à le tuer, à l'égorger et à boire son sang. De la peur qui t"étraignait le ventre. Et finalement du goût du sang dans ta bouche, des tremblement dans tes membres à cause de tes sanglots, le ruisseau salé de tes larmes sur tes joues. Tu t'es détestée pour cela, pour cette faiblesse, comme tu en as été honteuse. Tu as haïs la chose frêle que tu étais et qui disparaissait petit à petit alors que tu t'abreuvais du sang épais et riche de l'elfe, cette petite Maia que tu tuais avec colère. Plus jamais tu ne serais aussi sentimentale, aussi ridicule et niaise, aussi lamentable que cet elfe qui agonisait sous ta morsure. Les bons sentiments, les doutes ne l'avaient pas sauvé, tout ça ne valait rien. Jamais plus tu ne serais comme lui, jamais plus tu ne te laisserais redevenir ainsi. De rage tu as déchiqueté de plus belle la chair tendre de l'elfe, te réjouissant de ses gémissements et de ses plaintes, jusqu'à ce qu'il meurt. Et c'est le visage maculé de sang que tu as plié le genoux devant Melkor. Tu ne retourneras pas auprès de ceux qui encourage la faiblesse.

Est-ce que tu le regrettes ? Bien sûr que non. Tu y as posé le pied de ton propre plein gré, tu savais ce que tu quittais, tu savais ce vers quoi tu allais. Tu t'es laissé séduire par la nuit et les ténèbres. De qui étais tu la Maia à l'origine ? Qui servais tu bien docilement ? Tu pencherais pour Yavanna, mais ça n'a plus d'importance. Aujourd'hui ton Seigneur adoré est Morgoth, tu as ployé le genoux devant lui et tout laissé derrière toi pour lui. Tes allégeances passées n'ont plus aucun poids désormais.


C'est à partir de ce jour là que tes souvenirs sont plus étoffés, plus précis, plus consistants. Pour tout dire, tu te souviens de tout. Tu te rappelles du jour où les Hommes se sont réveillés à Hildoren. Tu te souviens aussi du premier levé du jour et de la lune, tu as immédiatement préféré la lune et la nuit. Le jour n'est décidément pas pour toi. Mais surtout, tu te souviens des batailles et des combats, des tueries. Et Eru sait qu'il y en a eu des massacres, tu as put satisfaire ta soif de tout ton soûl.

Il y a eu de grandes batailles en fait, pas qu'entre temps tu ais cessé de voler dans tous les sens, des régions occupées à Angband, en passant par l'Ossiriand et Nan Dungortheb, tu n'aimes pas trop t'y rendre, d'ailleurs, tu n'as jamais pardonné à Ungoliant le traitement qu'elle avait réservé à ton Maître, et ta haine se porte aussi sur sa progéniture. Tu les massacrerais bien toutes, sans même toucher à leur sang, tu as eu l'occasion d'y goûter un jour. Tu as tout recraché à l'instant où le fluide s'est posé sur ta langue, jamais tu n'avais eu pareille infection dans la bouche, alors si ça ne te dérange pas de les démembrer patte par patte avant de les éventrer, il en faudrait beaucoup pour te faire de nouveau goûter ne serait-ce qu'une goutte de leur sang. Tu as hâte que ton Maïtre puisse se passer d'elle et que tu puisses les charcuter allègrement.

Tu te rappelles du massacre qu'a été la première à la fin de l' ge des Arbres, les pauvres petits elfes n'étaient pas prêts. Ils étaient si peu, comme il avait été aisé de les abattre. Il n'y avait guère que Doriath qui est résisté avec l'aide de ses souverains. Vous avez quand même assiégés les villes des elfes de Cirdan, et surtout tué Denethor, le seigneur des elfes verts d'Ossiriand, à Amon Ereb. C'était une victoire éclatante, tu en as ris à gorge déployée avant de festoyer dignement en plantant tes dents dans la chair tendre de petits elfes tremblants et sanglotants.

Dagor-nuin-Giliath fut un peu moins glorieuse… Ce qui est assez dur à comprendre, mais elle s'est quand même soldée par la mort de Fëanor des suites de sa colère et de son orgueil démesuré, il voulait venger son père le pauvre chou. Et ses fils allaient devoir se retrouver à la venger lui, il y avait une certaine ironie dans la chose. Cela rendait la chose plus douce et aisée à faire passer.

Dagor Aglareb, comme tu trouves ce nom ironique, marqua le début d'un siège à Angband de quatre-cent ans des Noldor. Dire que peux de temps auparavant ces oreilles pointues voyageaient sans se soucier de la guerre… Mais la fin de ce siège, Dagor Bragollach, te mets toujours en joie. Les cris de ces petits elfes brûlées vifs par les torents de feu résonnent encore à tes oreilles comme une douce mélodie. D'habitude tu préfères la viande saignante mais pour cette occasion tu t'étais réjouit de sentir les effluves de chair carbonisée. Les fils de Finarfin et de Fëanor n'eurent d'autre choix que de prendre leurs jambes à leurs cous. Ce fut splendide ! Si l'Ouest tenu, le Centre et l'Est eux tombèrent, dispersant les forces elfiques un peu partout et incapables de se réorganisées. Et cerise sur le gâteaux débordant de crème, ou dégoulinant de sang elfique, qu'était cette bataille, elle se conclut par la victoire de ton Maïtre sur Fingolfin, l'elfe étant venu le défier. Que croyait-il ce roitelet ? Qu'il pouvait vraiment venir à bout du plus puissant des Valar ? Il s'était fait massacrer, pour ton plus grand plaisir…

Suite à cette glorieuse victoire tu as suivi Sauron dans la vallée du Sirion, continuant d'assurer ton rôle de messagère attitrée. Encore aujourd'hui tu continues à parcourir les cieux pour lui. Tu as de l'admiration et de la dévotion pour le Lieutenant, tu reconnais sa compétence, son intelligence et sa puissance, et même si tu préférerais t'éventrer à mains nues plutôt que de l'admettre, et que tu fais tout pour que rien n'en soit vu, surtout pas par lui, tu as un sérieux faible pour le Maia. Et tu sais parfaitement qu'il, ni personne d'autre, ne doit jamais savoir pour cela, tu crains son mépris, car il ne pourrait que mépriser que tu fasses preuve d'une telle faiblesse, n'est ce pas ?

Que se passerait-il à ton avis si l'on apprenait que la Dame de la nuit, la vampire de Tol-in-Gauhort soupire d'amour en secret ? Ta réputation serait ruinée jusqu'à la fin des Temps, qui pourrait t'accorder un tant soit peu de crédibilité ? Tu salierais à jamais des siècles à fournir un travail exemplaire et efficace, des décennies et des décennies à t'efforcer d'être irréprochable qui s'envolerait à cause de cet unique pincement énamouré qui étreint ton coeur, cette faiblesse que tu hais mais dont tu ne peux te défaire malgré tous tes efforts. Tu passerais pour la dernière des idiotes, ma pauvre fille, on dirait que tu ne vaux pas mieux que ces stupides elfes et leurs histoires sentimentales mielleuses… Ce jour ne doit jamais arriver… Que cette preuve de faiblesse puisse un jour être découverte te terrifie, et tu te hais de ne pouvoir tuer ce honteux sentiment dans ta poitrine, de ne pas pouvoir t'en défaire.

A Tol-in-Gauhort tu as la réputation d'être efficace et de toujours fournir un travail plus que satisfaisant, il faut dire que tu ne ménages pas ta peine, mais aussi de ne pas hésiter à mordre jusqu'au sang, voir à tout bonnement égorger, ceux qui te cherche des noises. Tu n'es peut-être que messagère mais ça ne te dispense pas de pouvoir te battre, oh, pas sur les champs de batailles ou au front, non, tu es bien plus efficace face à des groupes isolés et réduits. Comme il est aisé de le prendre par surprise, te cachant dans l'ombre, guettant le bon moment avant de t'en saisir d'un dans tes griffes et de lui déchiqueter la gorge, puis de t'occuper des autres. Comme il est délicieux de les voir paniquer et succomber sous les effets de la peur. Tu es plus partisane d'une approche discrète et d'une attaque par surprise qu'un affrontement frontal.

Puisque tu ne pourras jamais exprimer tes sentiments pour ton Maître tu le sers avec un dévouement total, tu oeuvres dur pour un jour devenir réellement son bras droit, celle qui travaille dans l'ombre à ses intérêts.


©Finrod pour le Seigneur des Silmarils: l'Ombre de Morgoth




Dernière édition par Thuringwethil le Ven 29 Juin - 23:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de la Marche - Le Grand
Roi de la Marche - Le Grand
avatar


Messages : 437
Date d'inscription : 10/05/2017
Localisation : Himring



Feuille de personnage
Affinité magique:
9/15  (9/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée) Mar 26 Juin - 5:35

Hey !

J'ai déjà eu l'opportunité de te souhaiter la bienvenue, dame de la nuit, mais je passe pour te souhaiter bonne continuation de ta fiche !

N'hésite pas à poser des questions !
Tout le monde se fera un plaisir de t'aider !

Très hâte de te lire !


À bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de la Marche - Le Grand
Roi de la Marche - Le Grand
avatar


Messages : 437
Date d'inscription : 10/05/2017
Localisation : Himring



Feuille de personnage
Affinité magique:
9/15  (9/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée) Ven 29 Juin - 6:04

Hey !

J'espère que la rédaction de ta fiche s'est déroulée comme tu voulais. En tout cas, on y sent le sadisme de ton personnage et c'est très bien ! (ou très mal pour ceux de ma race ! ...)

Avant de te valider, j'aimerais que tu étoffes un peu ton histoire en enracinant davantage ton personnage dans le contexte actuel. Par exemple, tu peux répondre à ces questions:

- Quels sont ses désirs et ses aspirations ?
- Que pense-t-elle de son maître, Sauron ? Comment se compare-t-elle à lui en puissance ? Veut-elle contester sa place ?
- Quels sont ses projets dans un avenir proche ?

Aussi, j'aimerais sentir une certaine profondeur dans ton personnage. Pour le moment, je perçois une sorte de fantôme affamé et cela peut être ennuyant pour toi, la joueuse, après un certain temps dans le RP. Pour remédier à ça, il faut développer le personnage. Tu peux t'aider en répondant à ces questions:

- Quelles sont ses faiblesses ? Ses peurs ? Ses traumatismes ? Ses limites ?
- Qui est son pire ennemi ? Qu'est-ce qu'elle veut en faire ?
- Peut-elle compter sur des alliés ? Quelle est sa réputation
à Tol-in-Gaurhoth ?
- Quelle genre de servante est-elle pour les Forces du Mal ?
- Quelles sont ses habiletés dans la guerre ? Quel est son rôle au sein de l'armée ? Décris un type de tactique militaire.
- Quels sont ses besoins en tant que vampire ? Comment s'exprime sa nature vampirique ? Quelles sont les formes qu'elle arbore, quand et pourquoi ?
- Porte-t-elle une blessure de guerre ? Comment ? Depuis quand ?
- Quelle est sa vision de Valinor ?
- Peut-elle se mêler aux Hommes et aux Elfes ? Quelles sont les failles dans son subterfuge ?
- Etc ...

Voilà, en gros, j'aimerais sentir davantage la personnalité de ton personnage, plutôt que celle d'un vampire plus générique. Après tout, on te lira pour connaître Thuringwethil !

Dis-moi quand c'est bon en postant à la suite de nos messages sans craindre le double poste !

Bonne continuation !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messagère de Sauron
Messagère de Sauron
avatar


Messages : 5
Date d'inscription : 24/06/2018



Feuille de personnage
Affinité magique:
12/15  (12/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée) Ven 29 Juin - 23:30

Hello ^^ J'ai apporté les modifications nécessaire sur la fiche ^^ S'il y a encore des choses à changer je le ferais :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Prince Savant - Roi de Nogrod
Le Prince Savant - Roi de Nogrod
avatar


Messages : 155
Date d'inscription : 23/02/2017
Age : 19
Localisation : Nogrod



Feuille de personnage
Affinité magique:
8/15  (8/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée) Sam 30 Juin - 20:34

La validation est faite. Je t'ai mis le rang de soldat pour en mettre un. J'attends l'avis de Maedhros sur le sujet. Ton affinité magique est de 12. Bon jeu Smile

_________________
"I am a dwarf and I'm digging a hole !" :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messagère de Sauron
Messagère de Sauron
avatar


Messages : 5
Date d'inscription : 24/06/2018



Feuille de personnage
Affinité magique:
12/15  (12/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée) Sam 30 Juin - 21:10

YOUHOU !!! *danse de la joie*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de Belegost
Roi de Belegost
avatar


Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
8/15  (8/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée) Mar 3 Juil - 12:04

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messagère de Sauron
Messagère de Sauron
avatar


Messages : 5
Date d'inscription : 24/06/2018



Feuille de personnage
Affinité magique:
12/15  (12/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée) Mar 3 Juil - 13:48

Merci :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée)

Revenir en haut Aller en bas

Accusez le message, pas la Messagère-Thuringwethil (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je suis heureux quand il pleut [Terminé]
» Message from Barak Obama
» Pas de message d'activation
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion: l'Ombre de Morgoth ::  :: Les Présentations-