Forum rpg sur le Silmarillion de J.R.R. Tolkien
 

Partagez|

Présentation de Freyr Tharg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Prince du Thargelion
Prince du Thargelion
avatar


Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
2/15  (2/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Présentation de Freyr Tharg Mer 6 Sep - 14:56



Nom : Tharg
Prénom : Freyr
Âge : 16 ans
Race : Homme brun
Langue(s) parlée(s): Langues Orientales.
Localisation : Maison d'Ulfang, Athrad
Lieu de naissance : Beleriand ; région inconnue
Titre ou surnom : Le Bâtard ; Bell
Rang : Descendant d'Ulfang non légitime au trône (Bâtard)
Allégeance : Reine des araignées et hommes bruns.




Mon âge : 21
Je fais du Rp depuis : Aucune idée
Autre chose : Je suis un boulet
J'ai besoin d'un tuteur : Non je ne pense pas.
J'ai lu les règles : Je pense même si tout n'est pas fini.


Caractère et physique


Freyr est un jeune homme au physique très efféminé, en effet il ressemble fortement à sa mère pour ce qui est du visage. Les cheveux si blond que l'on dirait presque qu'ils sont blancs, avec quelques mèches noires provenant certainement des origines de son père. Les yeux bleus comme l'océan vaste et infini bordant les terres. Il n'est guère de grande taille, bien que par rapport à son peuple et à son âge il atteignait 1m76. Son visage pouvait laisser penser qu'un sourire pourrait apparaître à n'importe quel moment,  jamais aucun ne fini par s'exprimer. Ses mains bien que fragile d'apparence ont connue de nombreuses épreuves. En guise d'armure il n'avait qu'un simple plastron, des gantelets légers et des jambières. Aucune des pièces d'armures ne provenant d'un quelconque grand forgeron elfique ou nain. Ses protections avaient gardé leur couleur de base, soit un gris métallique. Pour se battre il n'utilise qu'un simple couteau, lui permettant de se déplacer plus facilement.


Si d'apparence le jeune semble être un homme élégant, serviable, courageux et aimable, sensible à toute chose avec le simple fait qu'un rien puisse lui être fatale. Son caractère lui démontre une mentalité troublante semblable à celle des plus grands psychopathes. Lubrique et peut-être même misanthrope sans nul doute, il aime embêter si ce n'est gêner ses camarades de jeu comme il aime aussi souvent le rappeler. Car oui pour lui la mort est un jeu, presque comme une grande loterie où seuls les plus forts ont la chance de pouvoir choisir la bille de la vie. Son humeur provocante gène particulièrement les autres hommes bruns et seule les araignées semblent apprécier se trait de caractère. Face à cela Freyr n'hésite pas à insister dans les enfantillages jusqu'à en venir au duel. Si pour lui la mort est une chose importante sans doute parce que c'est la seule chose qu'il puisse ressentir à cause de son enfance. C'est pourquoi il dit prendre du plaisir lorsque cela touche la mort, que cela soit celle d'un camarade ou d'un adversaire, peu importe de qui. Lorsqu’il éprouve un profond sentiment négatif, il n'hésite pas à afficher constamment un air triste à chacune de ses phrases ou actes, cet air symbolise surtout la moquerie et l'arrogance du jeune garçon qui cherche par-dessus tout à se faire attaquer par sa victime.  En combat c'est même pire que cela, fonçant délibérément sur son adversaire afin de se prendre un coup sans même ajuster sa défense au risque d'y perdre la tête bien que cela ne soit pas grave - il reviendra en place certainement. Si jamais l’adversaire est trop sur ses gardes pour attaquer, il utilisera l'un de ses rares dons celui de toucher le point le sensibles des gens.

En effet malgré son manque de sensation arrive plutôt facilement à lire dans l'âme des gens comme dans un livre ouvert à la page personnalité. Il s'agit de plus précisément de pouvoir observer le malheur d'autrui et de s'en servir contre lui. A partir d'un point clef connu de la vie d'une personne il peut extrapoler des faits afin de deviner le prochain mouvement. Bien que cela soit hasardeux, il a jusqu'à présent su cerner la majorité des gens. En comprenant l'histoire de la personne, il parvient alors à deviner ses habitudes et donc à éviter toute action néfaste à son encontre, mais une fois encore cela n'est en aucun infaillible et relève plus de l'ordre de la chance. Ce don serait comparable à celui d'un professionnel des échecs analysant la stratégie de son adversaire et essayent de la contrer. Une fois que la personnalité est intégralement comprise que cela soit grâce aux mouvements ou aux paroles, il arrive à pousser à bout l'individu au point de non retour et ce, peu importe  les moyens et le prix à en payer. Il les force à vouloir le tuer jusqu'à même, pour certains, éradiquer l'entière existence de Freyr.

En dehors de ces moments de folie, il semblent être une personne tout à fait serviable. Au service de son père en apparence il réussit à forcer le respect de n'importe quel homme bruns connaissant son histoire. Attentionné et touchant il est semble-t-il l'enfant que n'importe quelle mère voudrait avoir.

Histoire


Embrassant les terres du Beleriand depuis quelques courtes années. Le jeune Freyr n'a jamais réellement connu l'amour d'une mère ou d'un père, sa mère étant morte à l'accouchement. Toutefois, au départ il eu comme seconde mère, une de ses ancêtres la mère de sa mère. Le père trop occupé par ses fonctions et ses conquêtes, il fut donc être élevé par lui et le connu que plus tard. La grand-mère prit donc en charge l'enfant bien qu'elle ne le faisait pas vraiment gaieté de cœur. Car à chaque fois qu'elle posait son regard sur le visage de l'enfant, elle y revoyait le visage de sa défunte fille. Tristesse et colère en tête, elle frappait l'enfant à chaque occasion.

Malgré le manque d'amour, il apprit finalement à parler vers l'âge de 5 ans. Sa voix tout aussi énervante que son physique, sa grand-mère finit par se donner la mort durant la même année. La perte de sa fille avait déjà tuée son âme, ne laissant qu'un corps sans amour au Belriand. Cela aurait pu être un soulagement pour le garçon, mais au lieu de cela il obtenait une corvée supplémentaire. Il ne lui restait plus que son père vivant non loin de lui, mais qui pourtant n'avait jamais pris la peine de venir le voir au moins une fois. Il espérait à présent pouvoir le rejoindre dans sa demeure afin de vivre à ses côtés et de bénéficier d'un peu d'amour. Mais alors qu'il se présentait à la cours face à lui, son père. Mais la chose qui l'affligea le plus n'était pas son père qui ne reconnaissait même pas son propre sang, mais plus la présence de ses frères. Certains non loin de son âge il comprit alors que même si son père Ulfang acceptait de le prendre. Jamais il ne pourrait être aimé et avoir une certaine attention. Puis il n'osa même pas prononcer quelques mots, ne lui dévoilant pas son identité. Le père voyant un individu demandant audience et une fois celle-ci accordée ne prononcer aucun mot, se saisit de sa garde pour l'en retourner aux champs.  


Il rentrait donc dans la demeure de sa mère, demeure qui à présent était sienne. Mais le corps de la grand-mère était encore présent sur le lit. Il lui fallait l'enterrer avant qu'une maladie ne survienne, même si à cet instant ce n'était que pour soulager l'âme en peine de son ancêtre. Il saisit une pelle au manche abîmé, puis il commença à creuser un trou. Celui-ci semblait si profond, que de loin on ne pouvait voir qu'une pelle en sortir pour évacuer la terre. Par chance il finit le trou avant que la pluie ne commence à tomber. Et sous un déluge infernal, il commença à traîner le corps lourd avec le poids des vêtements ne cessant d'augmenter. Après avoir passé la moitié d'une heure à faire des exercices de traction, il pouvait enfin reboucher le trou. Une fois fait, il apposa sur le sommet du tas de pierre une couronne de fleurs qui étaient auparavant sur la table à manger.


Une semaine passa durant ce laps de temps, il ne faisait que lire bon nombre de livres,  tout ce qu'il pouvait trouver dans les armoires passa entre ses mains. Mais à force de puiser dans les réserves de nourritures, il lui fallait bien à nouveau sortir afin de remplir les réserves. A peine il ouvrit la porte, que face à lui se présentait un petit rassemblement d'enfant. L'un d'eux s'approcha de lui avec la plus grande timidité. Surpris de la chose, car avant cela personne ne venait à lui. Il observait chaque faits et gestes cherchant à comprendre les intentions de chacun. A moins d'un pas l'un de l'autre Freyr était tout enthousiaste à l'idée de s'en faire un ami. L'autre garçon commençait alors à lui tendre la main. Il ne savait pas vraiment comment réagir à ce geste, mais il décida de l'imiter afin de ne pas faire trop de gaffes. Mais au moment où les deux mains allaient se toucher, l'inconnu brisa sur sa tête un énorme excrément de bétail. Puis il s'en alla rapidement tout en riant, l'effet fut presque instantané l'ensemble de la foule se mit à rire. Les morceaux tombant le long du visage et des vêtements de Freyr, il pouvait néanmoins entendre quelques garnements l'insulter de sale orphelin, de démon et de tout un tas  d'insultes.


Il y avait bien des gens de l'avant-poste tout autour, mais aucun n'agit en faveur de l'orphelin, car à leurs yeux il était maudit. Sa malédiction ne pouvait attirer que la mort à tous ceux qui voulaient lui venir en aide. Puis il commençait de nouveau à pleuvoir. Alors que tous se mirent à l'abri dans des chaumières chauffées aux feux de bois, lui resta planté sous la pluie pendant près d'une heure. Si bien que la déjection de bétail finie par s'en aller se dissoudre à même le sol. Finalement, il rentra chez lui pour méditer sur les derniers événements la Lune s’engouffrant dans le vide laissé par le Soleil, il s'endormit au rythme de ses mots de ventre.  


Le lendemain, il se leva à la première lueur du Soleil afin de se rendre au marché. Il avait pu obtenir dans la chambre de sa grand-mère quelques pièces, avec celles-ci il souhaitait acheter une multitude de légumes. Se présentant au marchand il commençait à montrer du doigt deux ou trois légumes pour lesquelles il montrait un intérêt. Mais le marchand ne voulait en aucun cas vendre ses produits à l'enfant maudit. Allant même jusqu'à refuser les pièces en sa possession, il jeta finalement trois légumes qui auraient fini dans les enclos à porcs puis lui demanda de partir. Et c'est ainsi que durant 5 ans de plus il vivait en tant que mendiant. Il ne cessait pas d'apprendre grâce aux livres présents chez lui bien que peu instructif, car il ne s'agissait pas de manuel mais plus de fables. Il finit toutefois par apprendre plusieurs dialectes présents chez hommes bruns et le Sindarin à l'âge de 10 ans. L'elfique le plus basique apprit grâce à l'écoutes des divers marchands de passage, les dialectes orientaux grâce aux mots des paysans. Cependant, il ne pouvait ni lire ni écrire les langues communes chez les hommes bruns ou le sindarin mais après tout, personne ne pouvait vraiment le faire en dehors de grands sages.


Puis le jour de son anniversaire il souhaita se promener en forêt loin des souillures présentes de l'avant-poste. S'enfonçant de plus en plus dans la forêt il s'arrêta un moment sous un arbre. Là il observait le ciel tout en se posant certaines questions, mais son attention se focalisa finalement sur une petite structure. Aussi solide que du fer mais plus fine qu'un fil de coton. Une toile d'araignée se trouvait juste au-dessus de sa tête, rien de particulier jusqu'à présent. Il en avait de nombreuses chez lui et pourtant. L'araignée présente dans la toile n'était pas comme les autres. Sur l'abdomen se trouvait des motifs aussi effrayant qu'attirant. A ne point en douter, le venin que pouvait contenir les crocs et le dard de cet être pouvait avoir raison de lui en un clin d’œil. Mais l'arachnide pépère se balançait au grès du vent ne lui voulant aucun mal à l'inverse des paysans.

Enfin elle bougea après une dizaine de minutes à patienter. Le jeune garçon pouvait observer alors une chose magnifique, qui pour les autres était d'une horreur sans nom. Un papillon semblait s'être pris dans la toile, au début elle n'approchait même pas le papillon. Puis lorsqu'il commença à ne plus se débattre violemment, elle lui offrit un coup de dard bien placé. La stratégie de la meurtrière était de toute beauté, car elle avait su prendre son mal en patience et attendre le bon moment pour cueillir les fruits de la victoire. Après quoi le papillon disparu dans un petit cocon blanc. Bien que cet événement soit tragique, il fut une leçon bénéfique au jeune garçon. Il compara sa vie et la patience de l'araignée et traduit cela par une longue attente avant d'enfin découvrir un but à son existence.


Puis chaque jour il venait sous cet arbre, étudier auprès de sa vieille amie tisseuse de toile. A chaque saison Barn nom qu'il avait donné à l'araignée semblait grossir. Si bien qu'au bout de ses 12 ans elle faisait la taille de sa tête. Ses repas semblaient de plus en plus riche, si bien que les proies n'étaient plus des insectes mais des rongeurs ou de petits oiseaux. Lui avait finalement réussit à maîtriser parfaitement ses dialectes et avait appris à vivre dans la forêt, à y écouter chaque son, à voir chaque détails. Il pouvait même sentir l'odeur du miel grâce au nectar transporté par les abeilles au service de sa majesté. Si bien qu'un jour il sentit un mal profond dans cette forêt.  


La nuit arrivant à grand pas après qu'il ait étudié par une belle journée d'été, le Soleil lui se faisait plus présent qu'en hiver. Si bien qu'il réussit à rentrer au village juste avant l'obscurité la plus totale. Mais étrangement aucun bruit en dehors du boucan des paysans. Pas même un grillon pour chanter au clair de la Lune. Puis un hurlement sinistre se fit entendre, c'était celui d'un loup et un gros qui plus est. Mais qui contrairement à d'habitude celui-ci semblait bien plus proche. Puis quelque chose grattait la porte, pour finalement abandonner. Certainement un loup se disait le garçon, mais il était inhabituelle pour eux de s'approcher autant des hommes. Le loup lui avait du abandonner pensant qu'il n'y avait personne dans la maison. Freyr regarda rapidement à la fenêtre pour voir ce qu'il en était, il pouvait constater une petite meute encerclant l'une des maisons bruyantes.  


Soudain le mâle alpha lança l'attaque et toute la meute le suivait, mordant, griffant tiraillant les fondations même de la chaumière, pour y trouver un accès. Les occupants semblaient avoir rapidement compris la situation, mais pour autant aucun n'eut l'idée de s'équiper d'une torche afin d'éloigner les bêtes. La porte finie par céder laissant un espace assez large pour deux loups. Freyr se dépêcha de se munir d'un couteau de cuisine, puis sortait de chez lui, il n'y avait qu'une seule solution pour aider ces gens. Il chargea le loup alpha, celui-i étant plus gros peut-être un ouargue. Il restait en retrait après la chute de la porte, dictant la conduite de ses congénères par la force. S'il avait pu inspirer sa meute et défoncer sa porte on aurait presque dit, qu'une aura néfaste se dégagée de lui.  Ne pouvant porter qu'un seul coup avec l'effet de surprise. Le jeune homme planta férocement le loup en arrivant à ses arrières. Mais alors que le couteau semblait toucher le cuir du loup, il glissait au début pour finalement se planter au niveau des fesses. Malgré le fait qu'au début il visait une artère présente dans la jambe. Le loup se mit à hurler, mais il n'était pas fou pensant certainement que la garçon en avait encore à revendre il hurla un bon coup. Ce hurlement signifia la retraite de l'ensemble de la meute.


Alors qu'il venait à peine de se relever, l'un des occupants assailli sortait de la maison puis se précipita auprès du garçon. Mais il ne l'aida pas, bien au contraire il commença à lui offrir une multitude de coups. Bien que violent ses mots rendaient Freyr confus, l'homme semblait l’accuser de cette attaque. Il dit également que s'il n'avait jamais été dans ce village rien de tout cela ne serait arrivé. Alors que l'homme semblait prendre une pause, le jeune garçon en profita pour faire un croche patte à son assaillant et fini par s'enfuir dans les bois. Meurtri comme jamais il s'en alla se réfugier auprès de l'arbre et de son amie Barn. Une fois au pied de l'arbre il ne pouvait plus bouger, même pas un doigt. Durant un long instant il souhaitait se rappeler de tous ce qui lui était bien afin de ne pas sombrer dans la dépression. Il se souvint de serpents et d'araignées avec qui il avait pu entretenir une sorte d'amitié, il en était de même avec de nombreuses bêtes de la forêt mais aucun lien avec un humain quelconque. Il leva alors les yeux pour observer les étoiles, mais ce qu'il vit alors sembla être sa fin. Barn s'en alla de sa toile pour finalement tomber en douceur grâce à sa soie sur le ventre du garçon. L'araignée était si grosse que seule son abdomen et son céphalothorax semblaient être sur le garçon les pattes formaient comme une sorte de cage autour du bassin, du ventre et ddu torse.


A ce moment précis il pensa à ses instants auprès de Barn et se demanda, si elle n'était restée là que pour attendre d'être assez grande afin de le manger. Il ferma donc les yeux accueillant la mort à bras ouverts. Mais après une minute d'attente il ouvra de nouveau les yeux pour voir Barn l'observait. Puis elle frotta ses mandibules et ses chélicères, il y avait comme des sifflements et des grincements. Tous ces sons produits par Barn, elle semblait vouloir communiquer avec lui. Durant une semaine il resta sous l'arbre à tenter de comprendre les paroles de l’araignée sans manger ni boire. Il finit finalement par s'évanouir. A son réveille il pu trouver auprès de lui une petite rivière non loin. Il s'approcha de celle-ci pour satisfaire sa soif. Alors qu'il venait à peine de se sustenter, une force dans son dos le projeta violemment un peu plus loin, il tomba sur les fesses. Face à lui se présentait une énorme araignée faisant presque la taille d'une chaumière, mais alors qu'il ne devait regarder qu'elle. Il ne pouvait s'empêcher d'observer le décor autour de lui. Il n'y avait que des toiles immenses allant du sol au plafond recouvrant même le sol ne laissant que quelques espaces sans toiles. Avec cela s'ajouter des mouvements camouflés par la soie des pattes certainement d'autres araignées.


A nouveau il pensait que Barn l'avait trahie et pourtant. Son amie de toujours se posta devant lui commençant à bouger à nouveaux ses membres, l'autre araignée se mit à faire de même. Après une courte discussion la grande araignée poussa un objet sur le sol vers Freyr. Il observa la chose il s'agissait d'une fiole vide. Il l'attrapait puis la tendait vers la sœur de Barn qui avait commencé à bouger en direction du jeune homme. Il ferma les yeux, puis les ouvra un moment pour voir un crochet proche de son visage, mais juste au-dessus de la fiole laisser couler une petite quantité de venin. Après que la fiole fut pleine, l'araignée se retira déchira une des toiles au passage. Ne souhaitant pas voir l'araignée changer d'avis il se dépêcha de s'en aller inquiet des autres sœurs de Barn. Une fois à l'extérieur du Nid il fit une pause, là il comprit pourquoi les loups avaient attaqué le village. La présence de ce nid avait dû effrayer la meute l'obligeant à quitter la forêt pour se nourrir. 




Après sa pause il commença à courir pour rejoindre l'avant-poste commercial, il réussit à battre à nouveau son temps depuis l'arbre pour rejoindre sa maison. En passant devant l'arbre il ne cessait de penser au fait que Barn n'y était plus provoquant un sentiment de tristesse. Là chez lui il chercha à comprendre pourquoi l'araignée lui avait donnée cette fiole, avec en fond sonore les cris de mécontentements de paysans. La nuit tombait, il sortait de sa maison pour voir s'il n'y avait pas des restes du marché. Il finit par tomber sur un épis de blé, bien que peu nourrissant c'était tout de même ça. Puis l'un des paysans passant par là lui donna un rapide coup de balais pour le faire partir de la rue. Pourquoi un paysan passerait le balais au beau milieu de la nuit, mais peu importe il ne prit même pas un moment pour penser à cela. A ce moment il se dit que finalement ces araignées dans la forêt avaient été bien plus gentilles avec lui que n'importe quel paysans. Il s'approcha du puits, la main tenant la fiole tremblante puis il se ravisa. Il remonta l'un de sceaux afin de boire un peu d'eau, finalement il poussa le sceau ouvrit la fiole et versa son contenu dans le puits.

Dans un même temps il se demandait pourquoi, pourquoi les araignées l'avait-il laissé en vie. Après une courte réflexion la réponse lui fut pourtant évidente. Il se disait qu'après tout, il avait peut-être réussi à se lier d'amitié avec Barn qu'ainsi celle-ci l'avait protéger de ses sœurs. Bien que la fiole restait un mystère pour le jeune garçon tourmentait par ses pensées.

Le lendemain il n'y avait pas un seul rayon de Soleil et seules quelques gouttes d'eau pour nourrir la terre qui semblait entourer l'avant-poste. Puis des cris qui cessèrent rapidement, visiblement bons nombres des paysans et marchands comme chaque matin avaient puisés dans le puits. Puis un Freyr pouvait à nouveau entendre les grincements et les sifflements des araignées. Visiblement elles étaient venues savourer un copieux buffet d'hommes offert par le garçon. Il comprit alors que la fiole était là un échange de bon procédé. En donnant quelques humains en pâture, il pourrait alors sauver sa vie et nouer un profond lien avec les araignées. Ce fut à partir de là que tout commença pour lui, il comprit que sa vraie famille n'était autre que ses araignées bien que la différence de langage et de physique puisse être choquante, il n'y avait rien d'autre qui comptait.


Il passa quatre ans dans la forêt à perfectionner la communication avec elles, quatre ans à apprendre à survivre dans un milieu hostile à perfectionner son art de la discrétion et de tendre des embuscades. Finalement, à ses 16 ans il choisit de regagner la cours de son père en vue d'y obtenir sa place. Ne pouvant reproduire que quelques sifflements avec sa bouche et comprendre presque la totalité du comportement de ses sœurs, il ne pouvait aller au-delà de cela. Après un court voyage il parvint sans mal à obtenir à nouveau une audience. Cette fois-ci il comptait bien prononcer les paroles qu'il aurait dû prononcer il y a plusieurs années. Durant une vingtaine de minutes il argumenta, en parlant de sa mère Freya ancien amour du roi et de son droit de sang. Finalement, le père accepta de le prendre à ses coté en tant que fils, il avait eu vent de l'histoire de l'avant-poste proche des frontières du royaume et compris que le jeune homme pourrait devenir un puissant guerrier. Toutefois, il imposa une condition et non pas des moindres, Freyr devrait renoncer au titre d'héritier en échange d'intégrer la famille. Cela avait pour but de garder un sang pur, mais aussi d'éviter une tuerie entre tous ses héritiers.


Bien que mécontent de cela il accepta, après tout il n'avait rejoint son père que pour pouvoir assurer la prospérité du nid de Barn et ses sœurs. Juste avant que Freyr et son père ne termine cette discussion l'un des héritiers se leva de son fauteuil et avec grande ironie décida tout de même d'offrir des titres à son frère. Le premier fut le « Bâtard » pour rappeler à tous ses origines et le deuxième « Bell » signant cloche dans un des dialectes orientales. Bell serait un titre montrant à tous où il vivait et comment il avait été élevé, soit avec des paysans. Bien que sarcastique Freyr accepta ces titres. Car malgré tout aucun des deux n'étaient faux. Une fois fait il devint un membre à part entière de la famille seigneuriale de Ulfang.

Mais son passé avait fait de lui un être désireux de pouvoir, de sécurité et de sa stabilité. C'est pourquoi il allait unifier les hommes bruns sous sa bannière, abroger les accords stipulant une quelconque possession des autres peuples sur les terres des hommes bruns. Malgré tout le monde est dans une guerre perpétuelle, s'il ne souhaitait pas y prendre part il devrait tout de même avoir certaines garanties. Ne souhaitant pas se mettre les elfes à dos pour diverses raisons, il viserait donc à conclure une entente commerciale. Tel était ses dessins, projets qu'il avait pu voir avec les araignées. Néanmoins, il devait encore garder cela pour lui à l'abri de son père.  


©Finrod pour le Seigneur des Silmarils: l'Ombre de Morgoth


Dernière édition par Freyr le Sam 7 Oct - 9:35, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de Nargothrond - Le Loyal
Roi de Nargothrond - Le Loyal
avatar


Messages : 99
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 18



Feuille de personnage
Affinité magique:
10/15  (10/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Mer 6 Sep - 19:57

Juste une petite remarque d'ordre superficielle : essaie de faire attention à ne pas déformer le code lorsque tu le remplies, le problème vient surement du copier/coller depuis ton logiciel de traitement de texte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince du Thargelion
Prince du Thargelion
avatar


Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
2/15  (2/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Mer 6 Sep - 21:17

Ah très bien je pensais que c'était normal en voyant la fiche d'Ilmarë. Mais du coup si tu peux me donner la police et la taille s'il te plait je t'en serais redevable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de la Marche - Le Grand
Roi de la Marche - Le Grand
avatar


Messages : 431
Date d'inscription : 10/05/2017
Localisation : Himring



Feuille de personnage
Affinité magique:
9/15  (9/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Jeu 7 Sep - 0:31

Salut Arthurus, désormais Freyr !

Je t'épargne les salutations habituelles, comme tu connais déjà le plaisir que j'ai de pouvoir créer ce forum en ta compagnie. Je passe donc à ta fiche de personnage.

Ce que j'ai apprécié de ta présentation:

  • Personnage atypique dans l'univers chevaleresque et classique de Tolkien. Ça peut être intéressant si tu l'adaptes bien au légendarium.
  • Plusieurs éléments du légendarium sont présents et les références aux différents peuples le sont aussi.
  • Un Homme qui fait amitié avec les Araignées, c'est rare, mais c'est cool.


Ce qui cause problème dans ta présentation:

  • La structure du texte et la syntaxe. Dans certains passages, il est difficile pour moi de suivre le cours du récit. Par exemple:
    Freyr a écrit:
    Sa voix toute aussi énervante que son physique, sa grand-mère finit par se donner la mort durant la même année. Il ne lui restait plus que son père et malgré une absence constante. Il espérait à présent pouvoir le rejoindre dans sa demeure, mais alors qu'il se présentait à la cours. Il pu observer son père sur le trône avec à sa gauche et à sa droite ses fils.
    Je t'invite à revoir ces phrases afin d'énoncer clairement, en utilisant la virgule, le fil des événements.
  • Il y a incohérence par rapport aux langues de ton personnage et son niveau de culture. Les Hommes Bruns sont une multitude de peuplades semi-désorganisées peuplant un territoire cédé par un prince Noldo. Aussi, les Hommes en Beleriand sont analphabètes, tellement leur niveau de civilisation est faible et l'accès aux livres est quasiment absent. Impossible donc pour ton personnage de pouvoir écrire sa langue ou d'apprendre quoi que ce soit seulement par l'étude des manuscrits. Il faut donc modifier ce passage.
  • L'attaque d'une meute de loup sur une chaumière (en bois?) est un événement improbable dont la raison m'échappe. Il faudrait clarifier ce passage et justifier une telle attaque.
  • Comment est-ce possible pour ton personnage de regagner la cours royale après être le seul survivant d'un village mort empoisonné et dévoré ? Personne ne l'accuse, alors que tous le méprisaient, le violentaient et le chassaient ? Il revient par hasard de la forêt après un ermitage lugubre auprès des araignées, tout le monde meurt le lendemain et il est tout de suite accepté par le ''roi'' qui a été témoin de la mort de tous ces sujets ? Ça ne fonctionne pas pour moi et il faudra changer ce passage.
  • Dans la partie caractère, tu dis que ton personnage peut lire l'âme des gens. Or, il est un tantinet antisocial et connaît les araignées comme meilleures amies. Comment peut-il si bien lire les êtres humains ?
  • Il y a anachronisme ou erreur dans ton histoire. Tu affirmes que ton personnage est un descendant d'Ulfang, or ce dernier est toujours en vie et toujours souverain de ses gens qui vivent en Thargelion,
    sous autorité de Caranthir. Le père de Freyr que tu proclames roi ne peut exister à l'époque où nous jouons.
    Peut-être peut-il être le fils d'un seigneur ou d'un membre de la cours d'Ulfang. Dans les deux cas, il faudra revoir ton histoire pour qu'elle respecte le contexte du jeu.


Voilà, pour le moment, voici les principaux points à retravailler au préalable de ta validation. Je sais que tu es un excellent joueur et je pense que pour cette raison, mieux vaut démarrer le jeu avec un personnage solide. J'espère que mes commentaires ne t’ennuieront pas trop.

Bon courage !
J'ai hâte de lire la v 2.0

N'hésite pas pour les questions !


Thor'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince du Thargelion
Prince du Thargelion
avatar


Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
2/15  (2/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Jeu 7 Sep - 12:17

Salut salut avant de commencer le travaille sur la V 1.02 et non la V 2.00 Razz je souhaite répondre à tes questions bien évidement cela revue dans le texte. Comme dit dans le titre c'est en cours il n'y a eu aucune relecture, je faisais juste des tests avec la fiche par rapport à différents facteurs. 

1:Donc le premier point, j'ai aussi noté durant ma rédaction des problèmes, mais pas au niveau de ce passage je tâcherai donc de rendre cela plus clair au lecteur que tu es ainsi que pour les autres Smile . Je conçois que mon style d'écriture n'est pas forcément plaisant mais malgré quelques essais je ne peu en changer sans écrire n'importe quoi. 

2:Le deuxième apprentissage des langues et dû à son origine royale, à mes yeux il a beau être renié par son père, celui-ci avait tout intérêt à lui offrir ou prêter quelques livres notamment à sa grand-mère. Donc voilà pour le Sindarin, pour ce qui est des hommes bruns c'est juste à l'écoute mais pour ça tu n'as pas eu de problèmes. 

3:Comme dit dans le premier point, il peut manquer ou y avoir des choses confuses, l'attaque étant dû à la présence des araignées qui mangeant leurs proies et les attaquent. Donc ils sortent de la forêt afin de ne pas périr. 

4: Il regagne la cours 4 ans après les événements sachant qu'il s'agit d'un village en dehors de quelques gardes et du roi personnes n'est vraiment au fait des événements. De plus le père comme dit le texte y voit un intérêt militaire à le garder. 

5:Il peut la lire, mais la comprendre c'est autre chose je m'explique. En clair à force de regarder et grâce à son sens de l'observation il a pu comprendre le raisonnement de la plupart des gens. Pour autant il ne l'approuve pas et le juge constamment. De plus c'est ce qui le pousse à se rapprocher des araignées plutôt que des humains, et de ce fait il déteste de plus en plus le genre humain.  Tout cela étant dit de manière implicite et qui de plus sera développé dans une suite de RP.

6: Pour ce dernier point, je pensais pouvoir jouer le fils d'Ulfang donc forcément je me doute qu'il soit en vie. Je n'ai jamais dit qu'il était mort, loin de là. La chose que tu n'as pas dû comprendre à cause de mon manque probable d'explications et le fait qu'il soit un fils illégitime d'Ulfang. D'où le fait qu'il ne soit citer en aucun cas dans l'univers de Tolkien. 


Voilà pour mon top 6 pour certains points j'attendrai ta réponse en attendant je vais relire et re-travailler l'ensemble. Voilà voilà XD

PS; si tu as la police et la taille qu'il faut pour le texte je t'en remercierai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de Nargothrond - Le Loyal
Roi de Nargothrond - Le Loyal
avatar


Messages : 99
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 18



Feuille de personnage
Affinité magique:
10/15  (10/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Jeu 7 Sep - 18:59

En ce qui concerne les modifications de la fiche c'est simple, il suffit d'enlever toutes les balises du genre [truc] avec des crochets (celles que j'utilise sont entre <>, à ne pas supprimer par contre! ) sauf celle-là qui est dans le code de base, qui se trouve après le renseignement "Allégeance" :
Code:
[hr]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince du Thargelion
Prince du Thargelion
avatar


Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
2/15  (2/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Jeu 7 Sep - 19:54

Et bien je ne comprend pas je n'ai rien entre crochets et je n'ai pas retiré le [br]. Donc si tu veux tu peux éditer ma fiche je ne parviens pas à trouver le problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de Nargothrond - Le Loyal
Roi de Nargothrond - Le Loyal
avatar


Messages : 99
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 18



Feuille de personnage
Affinité magique:
10/15  (10/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Jeu 7 Sep - 22:41

C'est parce que tu n'est pas en mode édition, pour celui il faut cliquer sur la feuille blanche ici dans le menu au dessus de l'espace d'écriture : Je crois aussi qu'en activant ce mode là, tu n'auras plus ce genre de problèmes liés au copier/coller. J'aurais bien éditer ta fiche, mais c'est un travail assez fastidieux de devoir sélectionner chaque morceau et le supprimer Wink

EDIT : normalement le problème devrait être réglé, il provenait d'un mauvais réglage dans le panneau d'administration qui faisait utiliser par défaut un mode d'édition spécial, et en l’occurrence pas pratique, mais il te faut toujours modifier ta fiche (maintenant tu pourra peut-être voir les [balises]).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince du Thargelion
Prince du Thargelion
avatar


Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
2/15  (2/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Jeu 7 Sep - 23:42

Je pense que c'est bon, merci beaucoup de ton aide il est vrai que cela était illisible XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de la Marche - Le Grand
Roi de la Marche - Le Grand
avatar


Messages : 431
Date d'inscription : 10/05/2017
Localisation : Himring



Feuille de personnage
Affinité magique:
9/15  (9/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Ven 8 Sep - 1:40

Salut Freyr,
Je vais prendre le temps d'être encore plus clair sur les points que j'ai énoncé afin que tu puisses apporter les corrections que je considère importantes.

1. Je suis heureux que tu fasses de ton mieux. C'est ça l'important !

2. Le problème ici, c'est le mot ''royal''. Les Hommes et donc, les Hommes Bruns, sont des peuples d'agriculteurs rudimentaires, semi-nomades. N'oublie pas que les Hommes Bruns sont arrivés en Beleriand il n'y a même pas une génération ! Par bonté, Caranthir leur permis d'occuper le territoire en échange de leur fidèlité en guerre. Ainsi, pas de château, de cours et de bibliothèques d'Hommes Bruns ou même de capitale d'Hommes d'Ulfang. Ulfang est le chef des Hommes Bruns, leur seigneur, pas leur roi. Très différents des Orientaux du 3e âge.

Vu leur mode de vie, les Hommes Bruns sont analphabètes et ne parlent pour la plupart que la langue qu'ils ont importée de l'est. En côtoyant les Noldor de Caranthir, ce qui n'est pas mentionné dans ton histoire la dernière fois que je l'ai lue, il est possible qu'il ait appris le Sindarin, par contre, de peine et de misère. J'ai créé ce post justement pour te guider: Les Langues.

3. Les loups se font dévorées en forêt par les Araignées et donc ils attaquent une chaumière en mordant ses murs ?

4. Si tu spécifies qu'il s'agit d'un petit village isolé, ça peut aller. Or, c'est très peu crédible, vû que le royaume n'est pas énorme et que la population est minime, mais je peux tolérer. Si tu trouves autre chose, ça serait quand même mieux.

5. Si tu pouvais décrire et apporter davantage d'explications quant à ce trait/faculté qu'il possède, ça me va.

6. Ok, va pour le fils inventé d'Ulfang.

7. Pourquoi n'est-il pas dévoré par les Araignées ? Aussi, pas vraiment possible pour un simple Homme de comprendre leur langue, car l'esprit mortel ne peut pas vraiment la concevoir et ton personnage a une affinité magique faible si je suis le système à la lettre.


Voilà, je trouve que ton personnage est original dans un sens avec son lien avec les Araignées, mais j’essaierais à ta place de ne pas trop m'éparpiller et de clarifier les points dont nous avons discutés.

Bonne continuation mon ami !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince du Thargelion
Prince du Thargelion
avatar


Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
2/15  (2/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Ven 8 Sep - 8:52

Ok merci de ton aide, pour le point 1 je vois ce que je peux y redire XD.
Donc pour la syntaxe je pense que c'est plus lisible à présent. En ce qui concerne le trait de personnalité j'y apporté des précision comme voulu.
Les mots villageois et village sont remplacés par avant-poste (commerciale ce qui explique la présence de marchand) et paysans. Donc par la même occasion j'ai préciser qu'il savait lire et écrire le sindarin mais pour ce qui est des hommes bruns, il ne pouvait que parler. Donc il ne sait ni lire ni écrire les dialectes des hommes bruns. Le mon roi ou royal bien qui n'y soit qu'une fois Razz et remplacé par seigneur.

Pourquoi les araignées ne le dévore pas, et bien pour faire simple Barn à apprit à apprécier la présence du garçon. Du coup aux yeux de l'araignée c'est un peu un animal de compagnie et un ami. Mais cela devait être développer dans un rp futur.
Pour les loups, et bien oui ils attaquent les murs pour pouvoir manger ce qu'il y a dedans. Une chaumière au moyen-âge c'est pas résistant. Si bien qu'en réalité un coup de pied dans la porte et les gonds sautent. Après si cela dérange je peux dire que la portes était ouverte voir la fenêtre (bien qu'il n'y ait pas de fenêtre mais juste un trou dans le mur).
Pour la langues des araignées, il l'a comprend mais ne la parle pas vraiment en dehors de choses simples. C'est logique qu'au bout de quatre ans proche d'elle il puisse comprendre cela. Enfin je pense.

En ce qui concerne l'affinité magique, je ne pense pas qu'il en est vraiment. Mais après s'il le faut je trouverai bien avec ton aide si tu le veux quelques chose.

Dans un souci d'avancement dans le temps je pense que je vais poster aussi les futurs avatar afin de en avance si sur le forum cela convient. Donc voici l'avatar quand il aura  26-29 ans :

Spoiler:
 




Et ne t'en fais pas j'avais lu ton post sur les langues. Donc voilà merci. Je pense avoir répondu à tous les aspects flous du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de la Marche - Le Grand
Roi de la Marche - Le Grand
avatar


Messages : 431
Date d'inscription : 10/05/2017
Localisation : Himring



Feuille de personnage
Affinité magique:
9/15  (9/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Sam 9 Sep - 4:37

Merci Freyr pour les corrections que tu as apportées jusqu'à présent.

Encore quelques petites remarques, avant que je puisse te valider (je sais que tu peux les prendre!):

  • Ton personnage est un ''bâtard'', comme tu le qualifies, et n'a pas connu dans son jeune âge la cours seigneuriale. Il a grandit la chaumière de sa grand-mère, auprès de ses relations maternelles. Ainsi, il mena une vie de paysan et il est presque impossible qu'il ait appris à lire à cette époque et encore moins le Sindarin, langue étrangère. Il peut avoir côtoyé des marchands Noldor ou Sindar et avoir appris quelques mots, avoir une petite base cassée et constituée de salutations, de termes d'usage (toujours en ayant comme point de départ ce que tu décris dans ta fiche). Par la manière où tu nous décris son enfance, mis en relief avec la réalité en Beleriand, ton personnage ne peut pas parler le Sindarin. Désolé de mon insistance, mais je ne suis pas fan des personnages qui sont déjà érudits (le bilinguisme est une exception chez la plupart des peuples) dès un si bas âge.


  • Pour l'épisode de la chaumière, je vais l'accepter, mais je ne suis toujours pas convaincu qu'une meute de loup attaquerait une chaumière seulement à cause de la prédation d'une autre espèce. Les loups ont peur du feu et de l'activité humaine. Mais bon ! On est dans un univers fantastique et tu sembles vouloir garder ce passage comme il est resté ainsi.

  • La langue des Araignées est compréhensible par elles ou par des esprits supérieurs pouvant interpréter facilement les langues inconnues. Ton personnage peut comprendre leur comportement, mais pas leur langage et ce, même s'il a vécu 4 ans avec elles. Leur langue produite par des sons, des chuintements, des sifflements et des grincements principalement, est différente de leur gestuelle, de leur mode de communication non-verbale. Donc, tu peux la retirer du champ ''Langue'', mais tu peux dire dans ton histoire qu'elles et ton personnage ont un lien et que Freyr pense pouvoir interpréter une grande partie de leur comportement (comme celui-ci est logique et parfaitement cohérent, vu qu'elles sont conscientes et intelligentes).


Voilà pour les corrections obligatoires à apporter pour obtenir la validation.
Maintenant, pour la suite de ta rédaction, j'aimerais t'offrir des pistes de réflexion que tu peux intégrer ou non à ta fiche afin de l'enrichir:

  • Quels sont les buts de ton personnage ?
  • Quels sont ses projets à moyen/long terme ?

  • Comment considère-t-il les autres peuples ? A-t-il déjà vu ou rencontré des étrangers ?
  • Quelle est sa position dans le conflit Noldo ? Face à Morgoth ?

  • Que souhaite-t-il accomplir pour ses gens ? Quelle est sa vision des Hommes Bruns et de leur seigneur Caranthir ?


Bonne continuation et pardonne-moi de mon difficilisme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince du Thargelion
Prince du Thargelion
avatar


Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
2/15  (2/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Sam 9 Sep - 8:43

Langue et histoire en conséquence modifiée, de plus à l'épisode ds loups je précise qu'il y a un warg. Et pour le légendarium comme une présence néfaste (véridique ou non peu importe). Pourquoi un ouague, et bien je pense qu'il à la force de démonter une chaumière et d'inspirer sa meute par la force à commettre se genre d'acte.
Et pourquoi je veux rester sur ma maison, et bien je l'avoue j'ai la flemme de modifier trois paragraphe XD.

Ayant déjà répondu à certaines de questions dans le texte, j'ai répondu aux autres avec un petit paragraphe d'avenir, donc voilà XD
Et tu n'est pas difficile je souhaite incarner un personnage hors norme donc bon. Mais attends de voir mon DC XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de la Marche - Le Grand
Roi de la Marche - Le Grand
avatar


Messages : 431
Date d'inscription : 10/05/2017
Localisation : Himring



Feuille de personnage
Affinité magique:
9/15  (9/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Sam 9 Sep - 20:17

Ok !

Pour la construction générale de ton histoire et son contenu, ça marche. Tu as corrigé les points dont je t'ai fait mention et je t'en remercie. Certaines choses me chicotent encore, mais c'est mon avis personnel de RPiste plutôt que celui d'admin. Je conclus donc la phase des remarques.

Avant de te valider, je te demande de repasser au peigne fin l'entièreté de ta fiche afin de corriger le plus d'erreurs d'accords, d'orthographe et de syntaxe. Certaines phrases viennent encore briser la fluidité de la lecture et c'est problématique à ce stade. Essaie d'être attentif aux endroits où tu mets des points, car parfois il n'ont pas lieu d'être ou manquent à l'appel. Ceci sera ma dernière requête.

Voilà, après, je déplace ta fiche dans le sous-forum où elle mérite certainement d'être !


Merci Freyr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roi de la Marche - Le Grand
Roi de la Marche - Le Grand
avatar


Messages : 431
Date d'inscription : 10/05/2017
Localisation : Himring



Feuille de personnage
Affinité magique:
9/15  (9/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Mar 12 Sep - 4:24

Bonsoir Freyr,

Comme tu me l'as signifié, tu as apparemment usé de toutes tes compétences et fait de ton mieux pour présenter une fiche soignée et représentative de ta qualité d'auteur.

Tu as apporté les modifications aux points qui faisaient le plus défaut et suivi mes conseils.
C'est donc un plaisir pour moi de valider ton personnage et de l'accueillir en Arda.

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince du Thargelion
Prince du Thargelion
avatar


Messages : 292
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Belegost



Feuille de personnage
Affinité magique:
2/15  (2/15)
Equipement:
Armée:

MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg Mar 12 Sep - 8:14

Merci beaucoup, pour le "qualité d'auteur" je sais que je suis pas doué, mais Sauronne peut témoigner je pense. J'essaye d'y mettre que de la bonne volonté malgré mes quelques problème liés au domaine. Mais ne t'inquiète pas je le prend avec humour et comme un compliment, je sais c'est pas logique.
Je vais m'arrêter là au lieu de m'enfoncer, donc merci pour la validation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Présentation de Freyr Tharg

Revenir en haut Aller en bas

Présentation de Freyr Tharg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silmarillion: l'Ombre de Morgoth ::  :: Les Présentations :: Les personnages validés-